Journal de bord

Pas de récolte des olives 2021

5 décembre 2021, par gaspard, Saint-Romain-en-Viennois, Vaucluse, Provence-Alpes-Côte d’Azur, France

Cette année, pas de récolte. Seulement un orang-outang qui nous engueule en silence depuis ce qu’il reste de son arbre.


Des terres brûlées

21 décembre 2020, par gaspard, Saint-Romain-en-Viennois, Vaucluse, Provence-Alpes-Côte d’Azur, France

Le week-end du 15 août 2021, 133 hectares de forêt ont brûlé. Seuls quelques oliviers ont eu chaud. La forêt autour est très triste.

Photographies

  • 01.
  • 02.
  • 03.
  • 04.
  • quelqu'un a accroché un orang-outang en peluche dans un arbre

Récolte des olives 2020

1er décembre 2020, par gasp, Saint-Romain-en-Viennois, Vaucluse, Provence-Alpes-Côte d’Azur, France

Cette année, on n’y était pas, je consigne juste quelques éléments qui m’ont été rapportés. L’année a été particulièrement ensoleillée et la récolte a eu lieu tôt. Dès le 28 novembre moult amis sont venus aider Jeanne pour la cueillette.

Cette année, les cueilleurs sont : Jeanne-Marie, Brigitte, Élyna, Paul, Jean-Jacques et Marie, Jean-Pierre et Catherine, Claudette et Magali.

Jeanne dans les oliviers, en fin de journée
Jeanne dans les oliviers, en fin de journée

Temps idéal, pique-nique sous les arbres, visite de M. Joly.

Après la récolte des belles-doches (2018) et une année blanche (2019), cette année on récoltait allongé ! Beaucoup d’olives ont été récoltées sur les branches hautes qu’Elyna a tronçonné. Les cueilleurs récoltaient assis ou allongés par terre, idéal pour les plus de 60 ans !

301 kgs d’olives, 75,3 litres d’huile.

Photographies

  • Les récoltes des branches à terre
  • Les récoltes des branches à terre
  • Le traditionnel pique-nique
  • Nombreux étaient les cueilleurs
  • Brigitte

Télétravail rural

4 avril 2020, par gasp, Les Pastys, Rémalard en Perche, Mortagne-au-Perche, Orne, Normandie, France

Nous nous sommes installés aux Pastys et nous y avons installé nos bureaux

Petits dessins de Domitille glissés sous la.porte de mon bureau (anciennement chambre de Jean)
Petits dessins de Domitille glissés sous la.porte de mon bureau (anciennement chambre de Jean)

C’est le printemps

21 mars 2020, par gasp, Les Pastys, Rémalard en Perche, Mortagne-au-Perche, Orne, Normandie, France

Ces quelques jours de calme aux Pastys, nous préparons la terre pour le potager de Pili.

Pour la deuxième année consécutive, Pili fait un potager, il a défriché un bout de terrain envahi de ronces et d’orties, a sélectionné des graines de vieilles variétés bien robustes et a nous régalé toute l’année dernière.

Le printemps arrivant, il a profité de la main d’œuvre fortuite pour préparer la terre. après avoir arraché les plantes qui avaient envahi son petit carré de terre, nous avons récupéré du crottin de cheval [1], puis nous avons recouvert d’herbe, pour enfin ajouter une couche de paille qui traîne dans la grange depuis une cinquantaine d’années.

Le paillage permet de réduire la prolifération d’herbes indésirables. Le prix à payer est ce qu’on appelle la "faim d’azote", en effet, les micro-organismes qui se nourrissent de la paille ont besoin de beaucoup d’azote pour la décomposer. Le crottin et l’herbe (luzerne) dans les couches inférieures, permettront de compenser amplement cet effet.

Photographies

  • Étape 1 : Le crottin
  • Étape 2 : L'herbe
  • Étape 3 : La paille
  • Pendant ce temps là, on fait germer tomates, basilic, poireaux et (...)
  • Carottes surprises de l'année dernière

Cette année, les olives, c’est pour les grives !

29 octobre 2019, par gasp, Saint-Romain-en-Viennois, Vaucluse, Provence-Alpes-Côte d’Azur, France

Cette été, la canicule n’a pas épargné Saint Romain. Dans le Comtat Venaissin ont été relevées les températures les plus élevées depuis... depuis qu’on relève des températures !

Une sécheresse record s’est installée tout l’été et a fortement affecté la floraison. Très peu de fleurs se sont transformées en fruit et les fruits se sont très mal développés. Fin octobre, les quelques minuscules olives qui ont poussé sont déjà mûres et tombent des arbres.

Il n’y aura donc pas de récolte cette année, comme le dit Jeanne : "cette année, les olives, c’est pour les grives !"


Récolte des Olives 2018

25 novembre 2018, par gasp, Saint-Romain-en-Viennois, Vaucluse, Provence-Alpes-Côte d’Azur, France

Cette année, récolte précoce des olives, l’été a été particulièrement long avec un mois de Septembre estival et depuis fin Octobre il pleut sans interruption en Provence. Les ruisseaux sont pleins à ras-bord.

Coup de chance, nous passons entre les gouttes une journée et demi. Samedi matin, les arbres sont recouverts de gouttes, le sol est boueux et les écorces glissantes, mais le ciel est dégagé et le soleil sèche assez vite les branches si bien que nous déjeunons au soleil en bras de chemise.

Pique-nique sous les oliviers

Domitille et sa mère sont venues pour la récolte, Jeanne et Véronique se tutoient comme deux vieilles copines.

Cette année, les cueilleurs sont : Jeanne-Marie, Gaspard, Sarah, Jérôme, Fantine, Antonin, Jean-Louis, Hélène, Domitille, Véronique et Magali.

12 caissses, 182 kg, 42 litres.

Photographies

  • Olives
  • Les échelles pour oliviers sont pointues en haut
  • Les goutelettes de rosée sur les feuilles
  • Domitille dans son arbre
  • Antonin
  • Véronique, ravie
  • Véronique
  • Antonin et Fantine
  • Cette année, nous avons fait travailler les enfants !
  • Domitille et Gaspard
  • Fin de la hournée, nous redescendons les caisses chargées d'olives
  • Fin de la journée
  • 7 caisses dans la matinée !
  • Domitille sur un escabot, devant le mont Ventoux
  • Le lendemain, le soleil est plus menaçant

Et puis

19 septembre 2018, par gasp, Shodoshima, Syoudoshima, Shouzu County, Kagawa Prefecture, Shikoku Region, Japan

Aujourd’hui, je me suis débarrassé de Flo, j’ai un peu insisté pour qu’il aille rejoindre William à Kobé, et puis j’ai prétexté une visite d’exploitation oléicole super tôt de l’autre côté de l’île.

On descend du bus pour faire une petite pause sur la plage, il y a une presqu’île qu’on contourne pour s’extraire des quelques touristes qui malgré l’heure matinale se dispersent sur la plage.

Et puis

Photographies

  • et puis
  • et puis on était heureux
  • et puis quand même, on est rentrés

L’île aux oliviers

19 septembre 2018, par gasp, Shodoshima, Syoudoshima, Shouzu County, Kagawa Prefecture, Shikoku Region, Japan

Shodoshima est réputée être l’île la plus sèche du Japon. Au début du XXe siècle a été expérimentée avec succès la culture d’oliviers, et depuis l’île s’est peu à peu recouverte d’oliveraies. L’huile d’olive est une denrée très chère au Japon et on attribue de nombreuses propriétés (dont cosmétiques) à l’olive.

Nous avons pris le Ferry depuis Takamatsu et nous avons marché de nuit vers une super guest house tenue par un couple américano-japonais qui se sont installés dans un petit coin de paradis.

Le lendemain on a glandouillé sur la petite plage privée et regardé les poissons, C’est une petite crique qui donne sur la baie d’Uchimoni. Pris d’un élan de motivation, on a pris des vélos pour aller voir de l’autre côté de la baie les champs d’oliviers. Ce versant a été aménagé comme un parc thématique autour de l’olive avec une reconstitution d’un moulin grec et d’une église orthodoxe (Shodoshima est jumelée avec l’île de Milos). Les vergers sont ultra bien entretenus, les arbres de variété Lucca et Mission sont taillés aussi bien pour la rentabilité que pour l’ornement. Il y a quelques arbres qui ont l’air d’être centenaires.


0 | 10 | 20 | 30 | ... | 150