RYoGAmeOver

gameover > Tests > Test : Wonder Boy Collection (Switch)

Test : Wonder Boy Collection (Switch)

, par RYoGA

La saga Wonder Boy, série phare de SEGA dans les années 80 et 90, est revenue ces dernières années sur le devant de la scène. Que ce soit au travers de remakes comme Wonder Boy III the Dragon’s Trap ou Asha in Monster World ou de nouvel épisode à part entière avec Monster Boy et le Royaume Maudit, les fans sont aux anges. Alors pourquoi ne pas en profiter pour nous reproposer une compilation de tous les épisodes originels ? Oui, mais il y a un hic !

Test publié sur Puissance-Nintendo

Une saga riche et éparpillée

Wonder Boy
Apparue sur bornes d’arcade au milieu des années 80, la saga Wonder Boy était promise à une bel avenir. Tout commence en 1986 avec l’arrivée d’un petit blondinet des cavernes qui part chercher sa princesse kidnappée.

Jeu de plateformes/action entraînant, le titre devient un classique instantané. Le jeu est adapté sur console SEGA et le "boy" devient une des mascottes officieuses de la marque, aux côtés de Alex Kidd. C’était avant l’arrivée tonitruante d’un certain hérisson bleu.

Wonder Boy in Monster Land
Une année plus tard, le personnage revient mais cette deuxième aventure n’a plus grand chose à voir avec la précédente. Cette fois nous avons à faire à une jeu d’aventure/action avec un système d’argent nous permettant d’acheter des équipements de plus en plus forts.

Le chevalier dispose d’une épée, d’un bouclier, et d’armures et chaussures à acheter dans des boutiques. Très agréable à parcourir encore aujourd’hui, le titre sort en arcades, puis sur consoles de salon : PC Engine et SEGA Master System.

C’est avec cet épisode que s’ouvre au Japon la saga des "Monster World", ce qui aura pour effet de créer un décalage avec les titres localisés en Europe. Wonder Boy in Monster Land est chez nous titré "Wonder Boy II".

Deux grands absents de cette compile : Wonder Boy III Dragon’s Trap et Monster Lair
Le titre suivant de la saga Monster World est Wonder Boy III : the Dragon’s Trap. Reprenant tout ce qui a fait le succès du deuxième épisode, celui-ci ajoute un système de transformations dans un monde en 2D ouvert comme le serait un open world. Sorte de Metroïd-vania avant l’heure, Wonder Boy III est un excellent jeu qui est malheureusement absent de cette compilation !... Cette absence est quelque peu incompréhensible, à moins que la sortie en 2017 du remake de ce jeu y soit pour quelque chose. C’est toutefois largement regrettable pour un titre relevant de la collection.

Plus dispensable mais tout de même : le premier jeu sorti sur SEGA Megadrive, Wonder Boy III - Monster Lair est également absent. Ce titre était un shoot’em up de moyenne facture, mais il aurait tout à fait eu sa place dans cette compilation.

Wonder Boy in Monster World
Épisode numéro cinq de la saga, Wonder Boy in Monster World est le premier épisode de la saga aventure/RPG sur SEGA Megadrive.

Dans la continuité des deux précédents jeux d’aventure, cet épisode propose une grande aventure, le tout avec des graphismes magnifiques.

A defaut de proposer Wonder Boy III the Dragon’s Trap, il s’agit ici du meilleur épisode de la saga aventure, bien que peut-être un peu lent aujourd’hui.

Monster World IV
Monster World IV, le dernier épisode de la série à l’époque, et dernier des quatre jeux présents dans cette compile, est un jeu plus orienté action/plateforme que les précédents. Dans la peau de Asha, une nouvelle aventure vous attend, au cours de laquelle vous serez accompagné par une petite créature bleue qui vous aide à progresser grâce à ses transformations.

Ce "Wonder Boy 6" n’était jamais paru en Europe à l’époque sur Megadrive, et il a fallu attendre sa sortie sur Console Virtuelle Wii ou encore sa présence dans le remake du jeu sorti en 2021 : Asha in Monster World.

Nous avons eu la surprise de faire en 2018 la suite spirituelle de cette saga : Monster Boy et le Royaume Maudit est un excellent jeu, passionnant et difficile à souhait. Mais un jeu d’une telle envergure et si récent n’est bien évidemment pas présent ici.

Quatre jeux sinon rien !

Comme nous venons de le voir, les jeux Wonder Boy n’ont aujourd’hui plus rien à prouver et ils passionneront les fans de jeux rétro et de jeux d’aventure.

Seulement voilà, difficile pour les fans ou même pour toute personne espérant pouvoir découvrir une saga dans son entièreté d’accepter que l’un de ses épisodes majeurs, Wonder Boy III the Dragon’s Trap, soit absent de la partie. Quand bien même le jeu est disponible via son remake de 2017, cela aurait été quand même plus qu’honnête de l’intégrer ici.

Sans compter que cette collection ne vous propose qu’une seule version de chaque titre. Si cela est compréhensible pour les deux titres exclusifs à la Megadrive, Wonder Boy et Wonder Boy II auraient mérité de voir leurs versions alternatives présentes (au moins Wonder Boy II sur SEGA Master System, une version assez différente) !

Non, le seul avantage de cette compilation est l’ajout d’une fonction "rembobinage" fort pratique si l’on veut progresser confortablement, ainsi qu’une fonction "accélération", pour certains passages un peu lent, ou même aider au farming (de pièces, au hasard). On les trouve sur les gâchettes de la manette, et peuvent être customisées dans les menus.

Un menu sans émerveillements

En plus des titres, pour lesquels peuvent être appliqués plusieurs paramètres visuels, sonores ou de gameplay (voir notre vidéo maison pour cela), le menu propose une toute petite galerie d’images et un écran fixe de crédits bien triste.

Alors tout cela est propre c’est certain, mais ajouté à l’ensemble cela manque cruellement de générosité. Rien à débloquer d’aucune sorte. C’est le service minimum.

Le point sur les sorties en boite (sans alcool)

Le jeu est disponible dès le 3 juin sur l’eshop de la Switch. Il sort également en version boite dans le commerce. Cette version boite comporte les quatre jeux sus-cités.

Nous le précisons car il existe également une version boite éditée par Strictly Limited, un indépendant qui a lancé les précommandes il y a de ça deux mois d’une version "35th anniversary" du jeu.

Cette édition contient tous les épisodes de la saga, et toutes les versions de chaque jeu, en plus de différentes éditions collector. Aujourd’hui il ne reste plus que la grosse édition collector pleine de goodies, qui vaut un certain prix. La version simple coûtait le double de la version "4 jeux" que vous pouvez trouver dans le commerce, mais au moins elle est complète.

Avec un titre majeur de la saga absent de la compilation, cette "collection" ne rend pas hommage aux fans. Les aficionados de jeux de plateformes ou d’aventure rétro peuvent toutefois découvrir quatre jeux encore très agréables à parcourir aujourd’hui. Et ce même si l’écrin qui les entoure est réduit comme peau de chagrin.

Lire également :
- Wonder Boy : Asha in Monster World (Test) (Switch)
- Wonder Boy the Dragon’s Trap (Test) (Switch)

Vidéos :
- Monster Boy et le Royaume Maudit (Switch)
- Wonder Boy V (Megadrive)