RYoGAmeOver

gameover > Tests > Preview : Pokémon Epée / Bouclier (Switch)

Preview : Pokémon Epée / Bouclier (Switch)

, par RYoGA

Beaucoup de mystères planent autour du prochain épisode de Pokémon à sortir le 15 novembre prochain sur Switch ! Ma session de gameplay au salon Parisien Post E3 n’en résoudra sans doute pas beaucoup mais j’ai néanmoins pu jouer à Épée/Bouclier le temps d’une petite partie dans une arène Pokémon !

Preview publiée sur Puissance-Nintendo

Le jeu s’est largement dévoilé juste avant et pendant l’E3, avec la présentation du "monde ouvert" central, de raids ou encore de la capacité de transformer ses Pokémon en géants lors des combats.

Aujourd’hui, nous vous proposons nos impressions sur une session de jeu se déroulant dans l’arène d’eau de la championne Nessa, celle-là même qui a été présentée à l’E3.

Épée, bouclier et manette

Contrairement à l’année dernière avec Let’s Go Pikachu / Evoli où l’on nous avait mis une Pokéball Plus dans les mains (avec certes de la surprise, mais aussi un peu de déconvenue), la session s’est déroulée cette fois avec une (vraie) manette en mains.

Tout commence avec l’exploration de l’arène d’eau, habitée de quelques dresseurs faisant office d’amuse-bouche en attendant la championne. Nous nous faisons pas d’illusion sur la nature de cette version de démonstration qui a pour but de nous familiariser avec les contrôles et non pas nous faire passer un sale quart-d’heure. Quand on connait les différentes natures de Pokémon, il est facile d’éliminer chacun de ses adversaires en un coup. Petit détail amusant : les dresseurs nous repèrent désormais de loin en diagonale et sont ainsi beaucoup plus souples, ce qui change de la raideur dont tous faisaient preuve en nous attendant sagement dans les recoins des mondes Pokémon.

Nous avons donc six Pokémon à notre disposition : les trois starters, à savoir des Pokémon d’eau, de feu et plante. Un Pokémon électrique sous la forme d’un joli corgi. Le fameux corbeau acier. Et enfin le non moins fameux mouton, Pokémon de type normal porté sur la défense. Face à nous, le plaisir de revoir le Pokémon tortue de roche avec son imposante mâchoire présenté à l’E3 et, nouveauté, un singe violet de nature fée.

En combat, en dehors des animations Pokémon certes limitées mais propres, des design et animations des dresseurs soignés, et de menus parfaitement lisibles, rien n’est à signaler. La formule instaurée fonctionne toujours aussi bien.

Une arène en deux temps

L’arène se découpe en effet en deux espaces. Le premier est la zone de type puzzle. Il faut ici aller actionner des interrupteurs de couleurs pour libérer le passage de dalles aux couleurs correspondantes projetant des jets d’eau. L’énigme est simple : on alterne deux premières couleurs, puis on actionne trois couleurs différentes dans un certain ordre. Rien d’extravagant pour les connaisseurs.

Puis vient l’accès à la deuxième et dernière partie de l’arène : la salle du champion. Comme vous avez sans doute déjà pu le voir dans les trailers, les dresseurs s’affrontent désormais dans un stade gigantesque, entouré par le public.

C’est là que vous rencontrez Nessa, lors d’une cinématique plutôt cool. Le combat commence. Nessa n’a que deux Pokémon mais elle lance son attaque Dynamax dès le début, ce qui vous oblige quasiment à coup sûr à perdre le Pokémon que vous aviez lancé.

A vous de contre-attaquer en utilisant la fameuse technique qui consiste à rendre votre Pokémon géant et plus fort pendant trois tours. Il ne dispose alors plus qu’une seule attaque surpuissante qui nous a permet de vaincre facilement l’adversaire.

L’objectif de cette démo était de présenter de façon simple et claire le système de contrôle du personnage et des combats. Rien d’extraordinaire en soit, mais rien qui ne nous ait semblé clocher. La volonté était sans doute de vouloir rassurer après les quelques couacs de gameplay que les Let’s Go s’étaient trimballés. A ce stade, impossible de définir la potentielle difficulté du jeu ni de savoir si le niveau va être monté d’un cran, les derniers épisodes s’étant en effet révélés assez faciles. Rendez-vous donc pour une prochaine preview, qui se déroulera on l’espère dans les Terres Sauvages !