Journal de bord

journal / Le temps du surf en couche

Le temps du surf en couche

30 avril 2013, par gasp, domitille

Le temps du couch surfing (surf en couche) est révolu, bilan des courses : très positif !

Magdalena a eu l’honneur d’être la première à nous recevoir en tant que couch surfers.

Magda est graphiste freelance (donc elle a un chat) et elle travaille dans un studio qu’elle co-loue avec d’autres frees, on se pointe le matin pour y déposer nos sacs, elle enfourche son vélo et disparaît dans la poussière du matin.

Le soir, elle nous accueille avec un naturel surprenant, on cuisine, boit du maté (super fort), écoute de la musique (des groupes de rock argentins super connus.... des argentins) et nous laisse une pièce à l’étage qui est son studio du week-end et qui a un accès aux toits.

On s’installe royalement pour surfer sur les sites de recherche d’apparts
On s’installe royalement pour surfer sur les sites de recherche d’apparts

Elle part en fin de semaine au Brésil avec une copine et elle a encore plein de boulot à boucler, donc sa semaine est somme-toute un peu chargée. On se fait donc des bouffes chez elle, on bout du vin argentin et des bières, en tentant des recettes françaises.


Recette de la tarte à la moutarde argentine
Prendre une demie pâte brisée (ici elles sont doubles)
ne pas tartiner de moutarde parce qu’ici ça coûte un rein
éplucher les oignons et les tomates
soupoudrer de fromage rappé louche entre le gouda et le plastique
faire brûler dans un four.

Magda et Mincho son chat flex
Magda et Mincho son chat flex

Au petit matin, on quitte l’appart de magda (et son vélo, pouf !) et on transporte nos énormes sacs jusque dans le quartier de Retiro où il y a plein d’entreprises dont celle d’Eleonora, notre 2ème host.

Eleonora fait des illustrations pour des jeux ludo-éducatifs chez OX on papote avec sa collègue Marianne super sympa, et on la retrouve le soir pour partir en voiture jusque chez elle.

Elle habite à Adrogué dans une grande maison avec sa maman Marisa et son frère Juan Alejandro.

Premier soir de pluie, dans les rues d’Adrogué
Premier soir de pluie, dans les rues d’Adrogué

On va boire des verres avec Eleonora, Marianne et Guillerma, puis le lendemain, on retourne à la capitale pour visiter des appartements.

Marian, Dodo y Nono
Marian, Dodo y Nono

Samedi soir on est invité à l’anniversaire de Mati où Eleonora (alias Nono) retrouve ses copains de lycée qui habitent tous dans le quartier.

Une joyeuse bande de potes complètement surexcités, très chaleureux, qui chantent Manu Chao et des tubes argentins, s’embrassent, se chamaillent et nous prennent à parti...

On ne capte pas grand chose à leur castellano, mais heureusement, ils nous parlent despacio et avec un peu d’anglais, un peu de français, un peu de bière artisanale, on se comprend vite !

Un peu plus tard, on sort dans un pub qui passe des clips psychédéliques comme celui du groupe OK Go et les take away concerts de Phœnix.

Regardez c’est vachement marrant c’est des mecs en combinaison moulante qui font des roulades sur une vitre.

Pub d’Adrogué (et non pub de drogués)
Pub d’Adrogué (et non pub de drogués)

Dimanche, on passe la journée chez Nono et sa maman, on se fait dorloter, on mange plein de bons petits plats et de bons fromages en buvant du thé, et on parle musique et graphisme.

Nono a beaucoup de talent et de créativité, elle nous parle de ses voyages et de beaucoup de choses qui se passent dans le milieu artistique de Buenos Aires


Vos commentaires

  • Le 14 mai 2013 à 01:31, par MOKRZYCKI c’est compliqué En réponse à : Le temps du surf en couche

    hey !! c’est normal le chat à l’envers ?? en tout cas ça ma l’air super enrichissant profite s’en bien mon gasp , merci pour phoenix (super groupe )
    français !!! je kiff
    lol ...
    les rencontre que tu à faites ont l’air vraiment chaleureuse et no stress ,c’est rare .