Journal de bord

journal / Couchsurfing

Couchsurfing

29 avril 2013, par gasp, Buenos Aires

Première expérience de couchsurfing en tant que surfeur.


Couchsurfing , /koːtʃ.sœʁ.fiŋ/ masculin
de l’anglais couch le canapé peut être littéralement traduit par surf sur canapé.

Ça ne consiste pas à utiliser le mobilier de salon pour se déplacer par translation sur un support propice, mais plutôt à échanger de l’hospitalité entre couchsurfeurs.

Domitille tente le couch-surfing au Starbucks café
Domitille tente le couch-surfing au Starbucks café
Très vite, on lui demande de quitter l’établissement.

Un couchsurfeur /kautʃ.sœʁ.fœʁ/, c’est quelqu’un qui aime bien voyager et qui va héberger gratuitement des gens chez lui et/ou qui va squatter gratuitement chez des gens lors de ses voyages. On va dormir chez des inconnus et des inconnus viennent dormir chez nous.

On peut accueillir (on est alors host) ou surfer (on est alors guest) le mieux et le plus répandu est bien entendu de faire les deux.

Accueillir quelqu’un chez soi ou aller chez des inconnus, est-ce dangereux ? Bizarre ? Qu’est-ce qu’on va arriver à se dire ? Pourquoi les pandas nains sont roses ?

Alors, déjà, tous les pandas nains ne sont pas roses. Et puis, la pratique du couch-surfing est relativement sure parce que c’est basé sur un réseau de confiance, c’est à dire que les gens qui hébergent ou sont hébergés laissent des commentaires sur un site web. Ces commentaires sont consultables par tous.

La question qui vient après, c’est "ouais, mais peut être que les gens se mettent des commentaires à eux-même en créant de faux profils". Oui, mais comme c’est basé sur un réseau social et qu’il y a un fort brassage, ce serait difficile de créer des faux profils à chaque fois. Sachant que quand il y a des trucs craignos, l’info circule très vite. Ca arrive très rarement, je n’ai vu qu’une seule annonce en 2012 pour la zone "Paris-IDF", c’était une host qui volait des trucs dans le sacs des surfeurs. On a plus de risque de se faire grignoter par un requin en allant nager chez Sylvain et Laetitia.

Les échos que j’avais eu sur cette pratique étaient toujours très positifs, on avait donc testé en hébergeant des couchsurfeurs au 27 ter Rue Saint Maur. Chaque fois ça s’était très bien passé, et on a fait de belles rencontres.


Vos commentaires

  • Le 30 avril 2013 à 10:52, par Bruno En réponse à : Couchsurfing

    Le mec derrière dom il va pécho ! (si enfin si n’essaie pas de mimer le rouli de la vague).
    Bon et sinon, vous avez trouvé un hébergeur ? =)

  • Le 30 avril 2013 à 10:53, par Bruno En réponse à : Couchsurfing

    Moi j’ai lu un commentaire à propos d’un mec qui hébergeait des surfeurs et chez lui y’avait même pas l’électtricité !
    Salement noté le gars...

  • Le 1er mai 2013 à 16:07, par gasp En réponse à : Couchsurfing

    On a trouvé des hosts avec électricité, on en parle dans Le temps du surf en couche

  • Le 2 mai 2013 à 01:08, par domitille En réponse à : Couchsurfing

    Dommage qu’on puisse pas liker les commentaires, j’aurais liké les tiens Bruno tu es en grande forme du rire en ce moment !