Journal de bord

journal / Cherchez l’erreur

Cherchez l’erreur

20 juin 2013, par domitille, Buenos Aires, Argentina

A votre avis, qu’est-ce qui cloche dans cette photo ?

JPEG - 3.1 Mo

- Les nuages dans ce beau ciel bleu ? Non.
- Le bouc barbichette du porteño à droite ? Non.
- Le feu tricolore qui vole ? Non.

Cherchez encore...

Oui ! Vous ne rêvez pas ! Là haut ! Sur l’immeuble ! Il y a une maison !!

Mais comment a-t-elle bien pu arriver là ??

Non. Pas comme ça.

En fait, cette mystérieuse maison a été construite en 1927 par Rafael Díaz, propriétaire de l’immeuble de 10 étages en haut duquel trône son "chalet". Tous les 10 étages de la "Mueblería Díaz", étaient dédiés à la vente de meubles.

Mais alors d’où lui vint cette idée saugrenue ?

Quand Rafael Día avait 15 ans, il était vendeur dans une mercerie de la rue Chacabuco à Buenos Aires. La nuit, il dormait sur le comptoir de la boutique. Son employeur, avant de l’embaucher, lui prédit quelque chose : "Usted va a ir al Paraíso, Rafael, usted tiene un chalecito reservado en el cielo" (Rafael, un jour tu iras au paradis. Tu as un petit chalet réservé pour toi dans le ciel).

Des années plus tard, à la tête d’un commerce florissant, Rafael réalise son rêve de petit garçon et fait construire son chalet dans le ciel (heureusement que son patron ne lui a pas dit qu’un hippodrome l’attendait au paradis, vous imaginez le cirque !).

Au final, ce chalet ne lui servait que de succursale et de petit coin tranquille pour aller faire sa pause dej’ et sa sieste. Il ne vivait pas là. Chaque soir, il prenait le train pour rentrer dans sa maison à Banfield.
Du haut de son chalecito, Rafael fût aux premières loges pour assister à la construction bloc par bloc de l’Obélisque de Buenos Aires en 1936.

A la mort de Rafael Díaz, la maison a été abandonnée pendant plusieurs années. Aujourd’hui ce sont des bureaux.
On dit que par très beau temps, on peut voir la côte de l’Uruguay du haut des fenêtres du chalet.

sources : La Nacion : El chalet en la cima de un edificio et banfield-web


Vos commentaires

  • Le 26 juin 2013 à 16:37, par Bruno Tomasso En réponse à : Cherchez l’erreur

    La photo noir et blanc à la fin on dirait un mauvais montage digne des miens haha ! J’y aurai bien rajouté un Slenderman à côté d’un gamin =P

  • Le 27 juin 2013 à 15:42, par mamadeldulce En réponse à : Cherchez l’erreur

    comme c’est poétique, et bien écrit ! moi aussi un jour j’aurai une maison sur ma maison.... comment ça c’est idiot ?????