RYoGAmeOver

gameover > Tests > Test : Poochy & Yoshi’s Woolly World

Test : Poochy & Yoshi’s Woolly World

jeudi 9 février 2017, par RYoGA

Yoshi’s Woolly World, sorti en juin 2015 sur Wii U, est une valeur sûre de la console dans le genre plateformes. Ce portage du jeu sur Nintendo 3DS vaut-il le coup quand on a fait la version Wii U ?

Article publié sur Puissance-Nintendo

Réalisé par le studio Good-Feel, Yoshi’s Woolly World est un bon jeu de plateformes sur Wii U. Propre sur lui, il condense toutes les très bonnes idées de la série Yoshi’s Island, mais sans pour autant les transcender. Je vous renvoie d’ailleurs vers son test sur Wii U.

Fils légitime d’un Yoshi’s Island et du déjà laineux Kirby au fil de l’aventure, Woolly World émerveille de par son parti pris graphique qui vient transformer tout l’univers de Yoshi, décors comme ennemis, en versions pelotes de laine. Ici on tricote, on détricote, on zippe, on dézippe, bref on pense patchwork et joyaux à gogo.

Ce sont ces matières premières que le sinistre Kamek veut récupérer en kidnappant les membres du clan Yoshi. Le Yoshi rescapé part à la rescousse de ses amis, détricotés dans chacun des niveaux du jeu. Mais cette fois-ci, contrairement à la version Wii U, il n’est plus seul : le mignon toutou Poochy vient l’accompagner dans une version 3DS qui voit rallonger son titre pour l’occasion.

Qui veut sortir le chien ?

Poochy - qui apparaissait d’ailleurs déjà dans la version d’origine sur Super Nintendo - était présent dans de rares niveaux de Yoshi’s Woolly World. Un fois ces niveaux terminés, un badge spécial pouvait être sélectionné pour le faire apparaitre dans n’importe quel niveau. Cela n’avait que peu d’intérêt au niveau du gameplay car le toutou ne faisait que nous suivre dans des stages qui n’étaient pas étudiés pour lui et sa capacité à nous faire éviter des dangers au sol.

Dans Poochy & Yoshi’s Woolly World sur Nintendo 3DS, Poochy apparait sous deux formes.

La première, c’est le gros toutou tel qu’on le connait qui apparait dans les mêmes niveaux que sur Wii U, mais aussi dans de tous nouveaux stages qui lui sont dédiés et où il vole même la vedette à Yoshi. Ces « Rallye Poochy » où on ne contrôle que le chien sont des niveaux de course où l’on doit ramasser le plus de joyaux.

Il y en a un qui se débloque par monde au fur et à mesure que l’on progresse dans l’aventure principale. On peut les retrouver réunis dans le nid de Poochy, une des huttes du menu d’accueil. Ces rallyes sont un des principaux ajouts de la version 3DS, et il faut avouer qu’ils sont amusants. Il faut les refaire plusieurs fois pour réaliser les trois objectifs du stage, ou juste pour le plaisir.

Poochy apparait également dans le mode aventure sous la forme de trois petits chiots qui vont suivre Yoshi à la trace. Ils apparaissent lorsque le mode facile dit « relax » est activé (Yoshi se voit également attribuer des ailes qui lui permettent de planer à l’infini).

Les mini-Poochy remplacent les oeufs et vous mâchent grandement le travail en allant attaquer ou immobilier les ennemis, ou encore en vous indiquant l’emplacement des nuages cachés ou des zones à bonus. Les voir virevolter dans tous les sens ou les dandiner fera fondre le plus grognon d’entre vous. Leur utilisation, qui s’active ou se désactive depuis l’écran tactile, est réservée à ceux qui ne veulent pas faire le challenge dans les règles de l’art, à la sueur de leur front ou de leurs méninges.

Enfin, comment ne pas évoquer l’amiibo de laine Poochy qui prend le relai des amiibo Yoshi de Laine. Comme eux, il est possible de l’invoquer en cours de partie, ce qui équivaut à utiliser un « badge Poochy ».

Et comme eux, de nombreux patrons peuvent lui être apposés pour le customiser visuellement. Une utilisation peu utile donc, d’autant que les amiibo Yoshi et Yoshi de laine sont toujours compatibles, et apportent un deuxième avatar au joueur. Enfin, tous les autres amiibo ou presque sont compatibles avec le jeu pour apporter de nouveaux patrons.

Vous pouvez également réaliser votre propre patron et le sauver sur un amiibo. Regardez la belle création que Shannon a postée sur Miiverse ! Toutes les créations sont possibles !

"Feeling good" game !

C’est le studio Good-Feel lui même qui s’est attelé à ce portage 3DS et c’est une excellente chose. Pas besoin de passer par des personnes externes, avec les difficultés ou les potentielles erreurs qu’une nouvelle équipe implique (oui désolé, j’ai été traumatisé par le portage de Donkey Kong Country sur Game Boy Advance !). Si les précédents portages de jeux Wii U sur 3DS se sont plutôt bien déroulés (Hyrule Warriors Legends ou Mario Maker en tête), ici c’est du tout bon. Le jeu n’est certes plus en haute définition mais gagne le relief, qui s’avère très réussi et met bien en valeur les décors. La version nomade perd toutefois le mode deux joueurs. Nous avons testé le jeu sur une New Nintendo 3DS XL et je n’ai rencontré aucun problème technique. De légers ralentissements auraient été observés sur les Nintendo 3DS qui ne soient pas des New, information à confirmer.

Le hub circulaire en 3D qui reliait les mondes sur la version Wii U a été remplacé ici par une carte plus classique à l’horizontale. Même chose pour les différents mondes qui se succèdent désormais les uns après les autres en ligne droite. L’écran tactile affiche les huttes ou les niveaux pour accéder plus rapidement à un lieu d’une simple touche. Dans le Hub, on retrouve les mêmes tentes que sur Wii U, du pavillon amiibo à celui des patrons de Yoshi, au théâtre des souvenirs.

Dans ce dernier, vous pouvez consulter le bestiaire, les musiques mais surtout les fameux petits court-métrages en stop motion dont nous avons pu voir quelques extraits sur les réseaux sociaux. Ici au nombre de trente et un, il faut les débloquer les uns après les autres en attendant quoi qu’il arrive vingt-quatre heures pour accéder au suivant…

Cela veut dire qu’il vous faudra allumer le jeu à minimum 24h d’intervalles et ce pendant 31 jours pour tout débloquer. Peu pratique ! Après chaque petit film, une question vous est posée pour gagner des joyaux. A question très facile, réponse tout aussi simple. Plus que jamais le jeu semble taillé pour s’adresser au jeune public.

Très bon portage de la version Wii U, Poochy & Yoshi’s Woolly World est une nouvelle valeur sûre pour la Nintendo 3DS. Les possesseurs de la version Wii U peuvent facilement passer leur chemin, les quelques niveaux de rally ne justifiant pas de rempiler. On n’empêchera toutefois pas ceux qui aiment passer du temps sur 3DS de se la jouer « Switch » avant l’heure en se donnant la possibilité d’emmener partout un jeu plutôt agréable à faire et sans prise de tête, surtout une fois le mode « relax » activé. Un mode boosté aux Poochy qui semble vouloir rendre la formule Yoshi’s Island à destination du jeune public, voire du très jeune public, en attestent les court-métrages et ses questions premier âge. On ne pourra pas reprocher à Nintendo d’avoir recyclé un nouveau jeu Wii U, d’autant qu’il trouvera qu’il convient parfaitement à la portable et trouvera très certainement son public sur ce support.