RYoGAmeOver

gameover > Tests > Test : Kirby’s Adventure Wii

Test : Kirby’s Adventure Wii

samedi 14 mars 2015, par RYoGA

L’année 2011 voit deux épisodes de Kirby paraître sur Wii. Après l’excellent Kirby au fil de l’aventure débarque le très attendu Kirby’s Adventure Wii. De facture plus classique que son homologue laineux, le titre utilise le motion gaming de la Wiimote et offre du multijoueur à quatre dans l’aventure. C’est cet épisode que nous retrouvons aujourd’hui sur la Console Virtuelle de la Wii U !

Dis-moi Wii, Kirby

Sorti fin 2011, ce Kirby revenait de loin. Développé à l’époque de la Gamecube, le titre affichait déjà sa volonté multijoueur, en nous montrant quatre personnages empilés les uns sur les autres. Puis plus de nouvelles. Les fans de Kirby sur console de salon craignaient un retard à la Kirby Air Ride (sorti sur Gamecube en 2003, le jeu était un titre de lancement en développement sur Nintendo 64 en 1996 !).

Voici d’ailleurs un visuel du jeu tel qu’il était encore en 2008 ! Kirby s’alliait vraiment avec n’importe quels ennemis !

C’est finalement Super Mario Bros Wii en 2009 qui a la primeur de proposer à quatre joueurs de partager l’aventure dans un jeu de plateformes. Et le succès qu’on lui connait. Kirby revient finalement début 2011 dans Kirby au fil de l’aventure, une balade dans un monde réalisé en pelote de laine. On peut y jouer à deux, le deuxième joueur incarnant le prince Ponpon. Et enfin, Kirby’s Adventure Wii. Après tant d’années d’absence voilà coup sur coup deux épisodes. Avez-vous savouré cet opus ou bien l’avez-vous raté ? Si c’est le cas, voilà l’occasion de vous rattraper avec cette version console virtuelle sur Wii U.

Une histoire d’écrous et de couleurs

Il semblerait que Kirby ait fait la paix avec ses ennemis de toujours puisque nous le retrouvons en train de gambader dans la prairie en compagnie de Waddle Dee, Meta Knight et le Roi DaDiDou. Un vaisseau spatial s’écrase et à son bord un commandant bien désemparé. N’écoutant que son bon cœur, Kirby accepte de l’aider à retrouver les différentes parties de son navire de l’espace... avec l’aide de ses nouveaux compagnons.

Les voilà amenés à explorer différentes contrées de Dreamland pour récupérer les pièces du vaisseau des mains des boss de fin. La première zone est bien sûr l’incontournable prairie et son sempiternel arbre de fin. Passée la map générale, chaque monde dispose d’une zone jouable avec les portes des différents niveaux, à débloquer les unes après les autres.

Dans chaque niveau, on traverse les sections sans grande difficulté - les jeux Kirby ne sont pas réputés pour leur difficulté de progression. Seule la collecte des écrous constitue un challenge. De trois à quatre par niveau, ils sont cachés ça et là ou derrière des portes ornées d’une étoile rouge, dont l’accès nécessite un peu de réflexion. À l’intérieur, une petite structure qui récompense ceux qui viennent à bout du puzzle proposé. Encore mieux cachées, des warpzones en forme d’étoile renferment des niveaux à scrolling défilant (et mortel !) au bout desquels un boss garde deux écrous. Oui, deux écrous ! Si vous mourez dans ce sous-niveau, vous retournez au parcours principal. Libre à vous d’y retourner : on comprend qu’il peut être rageant d’échouer à deux doigts de battre le boss !

On peut donc apprécier ce Kirby en deux temps, un pour finir le parcours principal (qui révèle des surprises !) et un autre pour collecter tous les écrous des différentes zones. Si boucler l’histoire prend entre cinq et dix heures, gageons que la quête du 100% et sa nécessité de revisiter les niveaux une ou deux fois allonge la durée de vie.

Le vaisseau de l’extra-terrestre Magolor abrite aussi différentes pièces dont vous débloquez les accès en fonction des écrous récoltés. On y trouve des défis utilisant les costumes de pouvoir ou encore des mini-jeux jouables à la WiiMote, comme celui des étoiles de Ninja ou de destruction de robots. Une fois débloqués, ces deux jeux sont praticables à partir du menu principal.

Bouge ton boule Kirby !

Kirby dispose toujours de sa faculté d’avaler tout ce qui lui passe sous le nez. Si c’est de l’air il pourra flotter, et ce à l’infini. Si c’est un ennemi costumé, il lui pique son pouvoir. On retrouve avec plaisir les costumes déjà connus de la série (présents aussi dans l’épisode 3DS, Kirby Triple Deluxe.

Nous sommes ici particulièrement fan du costume eau qui permet à Kirby de surfer sur le sol ou sur les ondes, et ce avec classe. Chaque costume dispose de coups spéciaux, selon l’orientation du stick avec le bouton d’attaque. Pour le costume eau par exemple, ce sera une cascade d’eau vers le eau, des petites projections pour planer en attaquant vers le bas et des gerbes d’eau sur les côtés.

Un pouvoir n’est pas infini et s’échappe sous forme d’étoile si Kirby prend trop de dommages. Il est alors possible de l’avaler de nouveau, à condition que l’on soit encore proche. Ce n’est pas toujours le cas et il faut se résigner à perdre ces fabuleuses habilités. Les pouvoirs sont parfois proposés sous forme de stèles, notamment avant des combats contre des mini-boss ou avant des mécanismes bien particuliers. Kirby est libre de s’affranchir de son pouvoir pour redevenir normal à tout moment ; il suffit d’appuyer sur le bouton (-) de la Wiimote.

Particularité de cet épisode - qui a été ensuite reprise dans Kirby 3DS - des super pouvoirs sont distribués de temps à autre de la progression. Un ennemi habituel est enrobé d’une aura énergétique ? Il faut le gober pour bénéficier de son super pouvoir. Ennemi de feu ? Kirby devient Kirby Mega feu et brûle tout sur son passage en projetant un dragon flamboyant. Ces pouvoirs en temps limité sont extrêmement destructeurs, mais pas seulement : c’est aussi l’occasion d’expérimenter une section de gameplay spécifique à ces costumes. Pour le dragon par exemple, il faudra le déclencher dans l’alignement de multiples cibles. Kirby Mega électrique crée une boule d’énergie qu’il faut orienter sur des sphères à activer en un coup. Kirby Mega Masse peut créer un marteau gigantesque (il faut secouer la WiiMote à différentes reprises pour le faire grossir) pour écraser des stèles qui surgissent du sol... à condition d’être dessus à ce moment-là. Les Mega pouvoirs ne manquent pas et créent des situations à la fois jouissives et très intéressantes.

Ce qui nous amène à parler des contrôles. Le jeu n’est jouable qu’à la Wiimote, tenue à l’horizontale. On pouvait craindre que ce système de contrôle soit un peu restrictif, mais force est de constater qu’il convient parfaitement à ce titre. L’originalité vient de l’utilisation du gyroscope intégré à la manette pour répondre à quelques concepts de gameplay. Kirby est happé par une anguille géante ? Il faut secouer la manette pour s’extirper du monstre. Un bloc géant est sur le passage ? Il faut aspirer en secouant la manette pour que Kirby puisse l’avaler, et tout ce qui est autour, ennemis comme alliés (Kirby rejette d’ailleurs tout ce beau monde sous forme d’une étoile géante et destructrice) ! Les idées ne manquent pas et ne viennent pas alourdir un gameplay relativement reposant.

Le Club des quatre

Jouable tranquillement en solo, Kirby’s Adventure Wii peut être pratiqué jusqu’à quatre joueurs. Chaque joueur supplémentaire peut débarquer et partir à n’importe quel moment d’une partie. En plus de Kirby de couleurs, Waddle Dee, Roi DaDiDou et Meta Knight sont sélectionnables. Seuls les Kirby peuvent avaler les pouvoirs de leurs ennemis. Les autres, déjà armés, bénéficient d’attaques spécifiques.

Comme dans New Super Mario Bros Wii, les joueurs à la traîne sont ramenés systématiquement auprès du joueur leader s’ils viennent à quitter les limites de l’écran. Ici pas de systèmes de bulles à éclater pour faire revenir un joueur. Les vies sont partagées.

Les différents personnages ne peuvent pas se frapper. Seulement se transporter les uns les autres sur leurs dos, voire porter quelqu’un si il peut voler. Les personnages dont la barre d’énergie est pleine peuvent partager le surplus de vie avec les autres en leur faisant des bisous. Avouez que c’est quand même charmant.

Jouer seul n’est évidemment pas la même chose que jouer à plusieurs. L’entente et la stratégie doivent être de mise pour éviter de tomber dans des pièges ou déclencher des mécanismes à contre-temps. Plusieurs fois dans l’aventure il s’avère quand même plus pratique d’être au moins deux, quand il s’agit de répartir les tâches.

Pour que vous vous rendiez compte de la bonne atmosphère qui parcoure le titre, voici d’ailleurs une de nos parties à deux :


Conclusion

Kirby’s Adventure est une excellente pioche sur Wii, que l’on conseille aux enfants et à ceux qui souhaitent se relaxer tout en jouant. On s’émerveille devant les univers colorés sur fond de musiques enjouées et on s’amuse seul ou à plusieurs avec les pouvoirs très variés de Kirby. Le jeu n’est pas très long et le challenge pas forcément très élevé mais il réserve quelques surprises. Il satisfera les adeptes de puzzles qui seront récompensé pour leur opiniâtreté.