RYoGAmeOver

gameover > Tests > Preview : Xenoblade Chronicles 2

Preview : Xenoblade Chronicles 2

vendredi 23 juin 2017, par RYoGA

Présenté ces dernières semaines comme un incontournable de la Nintendo Switch, Xenoblade Chronicles 2 fait trépigner les fans d’impatience. L’univers enchanteur développé par les studios Monolith Soft s’est dévoilé en détails au cours d’une présentation organisée sur Paris par Nintendo.

Test publié sur Puissance-Nintendo

Retour à l’esprit Chronicles

Dans un vallon étroit qui rappelle les premiers moments passés avec Shulk sur Xenoblade Chronicles, nous faisons la connaissance de Rex, un jeune guerrier de la classe des "Drivers". Il tire ce nom de sa capacité à contrôler les pouvoirs d’autres créatures appelées "Lames" (Blades en anglais). La jolie Pyra est une de ces Lames et elle s’allie avec Rex afin de retrouver le royaume perdu d’Elysium.

Si le début de l’aventure met l’accent sur la relation entre Rex et Pyra, nos héros sont vite rejoints par d’autres personnages. Dans la phase de gameplay qui nous a été présentée, Rex est accompagné par d’autres Drivers, eux-même entourés de leurs propres Lames. La joyeuse équipe composée d’humains, robots, noppons et félins a de quoi surprendre !

Nous n’en saurons pas plus sur l’histoire, ni sur les liens entre les différents Drivers. Tout au plus nous fait-on comprendre que nos personnages arpentent de nouveau les corps de géants. Ils pourront passer directement d’un continent à l’autre. Nous retrouvons ainsi l’univers si particulier de Xenoblade Chronicles, la tête dans les nuages et aux bords de vides abyssaux. Mieux vaut ne pas avoir le vertige !

Une interface épurée

Le jeu reprend tout ou partie du système de combat des précédents épisodes, mais dans une volonté de simplifier les choses.

Ainsi, les commandes d’attaques sont situées en bas à droite de l’écran. Chaque case correspond à un des quatre boutons du contrôler Switch, Joycon comme pad pro. Une fois l’attaque rechargée, il suffit d’aller au contact avec l’ennemi pour les frapper en temps réel. Les frappes automatiques entrecoupées de vos attaques qui faisaient le sel des précédents jeux ne sont plus de la partie, à l’exception des moments où vous êtes immobile. En dehors de cela, c’est vous qui contrôlez intégralement le timing des coups, avec toujours la possibilité d’effectuer des combos. Les arts ont différents niveaux de charge, et plus vous attendez, plus l’attaque peut être puissante. Passé le niveau 4, l’attaque va lancer une phase de QTE qu’il vous faut réussir au mieux pour faire un maximum de dégâts.

Les Lames attribuées sont quant à elles situées en bas à gauche de l’écran. Rex peut assigner jusqu’à trois Lames différentes depuis une liste disponible dans les menus. En combat, il peut même switcher de Lames pour utiliser leurs capacités en fonction de ses besoins.

Rex n’est pas le seul personnage que vous pouvez incarner. Il est en effet possible de prendre le contrôle à tout moment des autres Drivers de l’équipe. Dans la mêlée, la communication est toujours aussi importante et vous pouvez faire appel aux pouvoirs Lames de vos compagnons. Les Lames sont généralement obtenues en trouvant des "core cristals", des matériaux à même de créer ces entités aux capacités différentes les unes des autres.

Repartir à l’aventure

Nous trouvons ces petits cristaux bleus typiques des Xenoblade Chronicles. Ils renfermaient habituellement une ressource spécifique que l’on pouvait vendre ou troquer lors de nos aventures. Ici un même orbe bleu peut contenir plusieurs ressources. Il faudra patienter pour savoir ce que ce loot généreux implique dans le craft ou les échanges.

Sorti de notre vallon, la plaine immense s’étend devant nos yeux. Des montagnes à perte de vue qui sont autant de promesses d’exploration. De nombreuses créatures plus ou moins hostiles peuplent les lieux. Cette fois, il nous est impossible de différencier les paisibles des belliqueuses sans se rapprocher. En effet, le petit oeil rouge qui trônait sur leur tête pour nous alerter de leur humeur a disparu. Evidemment, le gorille géant à l’allure menaçante est à éviter. Il côtoie de plus petites bêtes qui ne nous attaquent pas tant que nous dépassons leur niveau.

Après avoir batifolé dans l’herbe, direction un premier village marchand principalement composé de bois et suspendu dans les airs. A l’entrée, un avis de recherche est mis sur les têtes de Rex et Pyra. Un mercenaire est en train de les consulter. Engager la conversation avec lui entraîne inévitablement le combat.

Nous traversons ensuite le village vers la base armée. Là un combattant cuirassé vous convoque en duel. C’est l’occasion d’expérimenter toutes les techniques d’attaque pour le terrasser. Nous ne sommes visiblement pas les bienvenus en cette terre inconnue...

Visuellement très réussi avec des environnements plus majestueux que jamais, Xenoblade Chronicles 2 fait immédiatement rêver. Le système de combat a été simplifié mais conserve toute sa technicité, notamment avec les différents arts liés aux Lames.

Le créateur Tetsuya Takahashi a commencé le développement du jeu alors que celui de Xenoblade Chronicles X n’était pas encore terminé. Ce nouvel épisode promet une histoire pleine de rebondissements digne de l’épopée vécue avec le premier Xenoblade Chronicles. Espérons que les talentueuses équipes de Monolith Soft tiennent leur pari et que le jeu sera disponible comme prévu au cours de l’hiver prochain.

Autre article : J’ai joué aux jeux Nintendo de l’E3 ! #NintendoParis2017

1 commentaire

  • #
    24 juin  00:32

    Malgré Mario qui s’annonce costaud, c’est bien ce Xenoblade que j’attends le plus sur Switch. Quoi de mieux qu’un bon gros RPG bien Japonais pour enfin me faire totalement tomber amoureux de la machine ? :D

    Depuis le premier Xeno sur Wii , l’effet "wahou" est toujours là, rien que l’idée d’explorer les lieux vus sur les screenshots suffit à mon bonheur. Un effet que je n’ai pas retrouvé ailleurs ces dernières années.

    J’espère juste que le délai de cet hiver sera tenu !

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.