RYoGAmeOver

gameover > Tests > Preview : Super Mario Party (Switch)

Preview : Super Mario Party (Switch)

, par RYoGA

Il manquait à la Switch un bon Party Game (Non 1, 2 Switch n’existe pas), voilà qui est résolu ! En tous cas c’est ce qui nous semble être le cas après avoir longuement joué à plusieurs à Super Mario Party ! Découvrons un peu de quel bois est fait ce nouvel épisode !

Preview publiée sur Puissance-Nintendo

Cette preview a été réalisée chez Nintendo avec trois autres joueurs Joy-Con en mains. J’ai pu découvrir le plateau intitulé "Atoll fruité de Méga Bloups", le mode "Excursion en rafting" et deux jeux de la "Salle de jeux de Toad".

Votre serviteur est un grand fan des Mario Party de l’ère Gamecube. Depuis il a vaguement joué à la série, principalement à l’épisode sur DS (mais tout seul, c’est un peu tristoune) et un peu à l’épisode Wii U (avec des amis).

Le retour des soirées cosy

Mario Party 10 sur Wii U avait la particularité de rassembler les quatre joueurs sur un chariot qui se déplaçait sur le damier. Mais si chacun lançait son dé les uns après les autres et obtenait des conséquences personnelles, tout le monde était dans le même bateau et c’était un peu bizarre. Le joueur qui avait le Gamepad était à part et contrôlait Bowser, à la poursuite des autres.

Bref, retour à la formule de base : dans Super Mario Party, chacun se déplace à tour de rôle et séparément, sur des damiers avec différents embranchements et quelques raccourcis et pièges un peu partout.

Dans le plateau "Atoll fruité de Méga Bloups", on trouve ainsi quatre petites îles reliées entre elles par deux chemins et des tuyaux. Le chemin du bas est un pot de sable qui s’effrite après plusieurs passages. Celui du haut en bois comporte des cases qui déclenchent la colère du Méga Bloups caché dans l’eau. Dans les deux cas, la conséquence est d’être renvoyé au tout début du plateau. Cela peut d’ailleurs être une tactique pour se rapprocher d’une étoile apparue dans cette zone.

Le but du mode plateau de Super Mario Party est toujours de collecter le plus d’étoiles pour arriver premier à la fin de la partie. C’est Toadette qui est la gardienne de ces étoiles qu’il faudra acheter dix pièces d’or, pièces que l’on gagne (ou perd !) en tombant sur les cases bleues du parcours ou en les remportant dans les mini-jeux.

Les mini-jeux interviennent systématiquement après que les quatre joueurs aient lancé leur dé et progressé sur le plateau. C’est la couleur des cases sur lesquelles les joueurs sont tombées qui vont déterminer les équipes : si tout le monde a la même couleur se sera un jeu chacun pour soit. Deux rouges contre deux bleues opposeront deux équipes. Un joueur seul affrontera les autres.

Au nombre de 80, les mini-jeux sont sélectionnés de façon totalement aléatoire. Tous ceux que nous avons faits se sont avérés réussis, ce qui est un gage de qualité pour un Mario Party. Beaucoup utilisent le gyroscope ou les vibrations HD de façon drôle et intelligente. De ce point de vue là c’est donc particulièrement engageant.

De même, le rythme des parties fonctionne bien. Une partie fait minimum dix tours et dure à quatre joueurs environ une heure, heure que l’on ne voit pas passer si l’on est en bonne compagnie. Les personnages ont des petites animations assez drôles qu’on ne leur connaissait pas. Tous les éléments pour créer des situations retorses sont présents. Vous pourrez ainsi piquer des pièces ou des étoiles à un autre joueur grâce à la présence d’un Lakitu de ce niveau... mais aussi en perdre si vous tombez au même endroit sur un Koopa à carapace rouge moins généreux !

Le plateau réserve également de nombreuses surprises. Parmi elles, Wiggler qui dispose d’une boutique où se trouve également une glace accompagnée d’un thermomètre. La température grimpe à chaque passage, et lorsqu’elle atteint son paroxysme, Wiggler devient fou ! Il fait un carnage sur la route, repoussant les joueurs présents au loin, délestés au passage de leurs pièces. Le système d’alliés qui vous donnent un petit dé supplémentaire fait son apparition, vous permettant d’enrôler à vos côtés un autre personnage Nintendo. On vous laisse la surprise pour les autres événements, notamment lorsqu’on arrive à trois tours de la fin de la partie, où certaines règles sont remises en question.

Chaque personnage Nintendo dispose d’un second dé qui lui est propre, avec des faces comportant des avantages et des inconvénients. Le plateau et les règles offrent donc réellement de quoi monter une stratégie. Même si il faut bien l’avouer, la chance joue un grand rôle dans toute cette affaire. Pour obtenir des étoiles supplémentaires en fin de partie, il faudra également avoir été bon dans certains domaines comme le nombre de cases parcourues ou le nombre d’alliés enrôlés. Un peu d’astuce et pas mal de chance pourront donc vous conduire à la victoire.

Même si - formule oblige - il faut évidemment attendre son tour que les autres joueurs aient fini leur manche, nos parties se sont avérées fun et dynamiques. La formule du plateau classique et de ses mini-jeux semble parfaitement maîtrisée, du moins pour ce que nous en avons vu.

Le grand rafting

Si le jeu de plateau nous laisse inactif une partie du temps (temps que l’on passera à vanner ses camarades ou tenter de les influencer dans leurs choix !), le mode de jeu "Excursion en rafting" nous demande lui une coopération de tous les instants.

Le long d’un rivière déchainée, le groupe doit coordonner ses mouvements de Joy-Con pour pagayer de façon réfléchie. Deux joueurs à gauche, deux à droite, et à chacun de faire au mieux pour avancer le long du parcours, et ce dans le temps imparti.

Des ballons roses se trouvent le long du parcours. Il faut passer dessus si l’on veut déclencher un mini-jeu à même de nous faire gagner du temps. Comme vous pouvez le voir en haut à droite de l’image ci-dessus, le parcours a plusieurs embranchements et il est long !

Chaque tronçon propose une façon différente d’évoluer sur l’eau. Dans certains il y a des accélérateurs, dans d’autres des flots déchaînés ou des reliefs rocheux. A chaque étape, on vous invite à lever les Joy-Con en l’air de manière synchronisée pour gagner un peu de temps... et en criant si possible "Hip Hip Hip, Hourra !" C’est bête mais ça marche à tous les coups !!

Un mode de jeux autrement plus dynamique qui s’avère donc particulièrement amusant, vous l’aurez compris.

Captain Toad Game Treaker

Puis vint le moment de passer sur la table, pour jouer aux fameux petits jeux qui utilisent deux consoles Switch pour créer des mini-jeux inédits. J’ai pu essayer deux mini-jeux de la "Salle de jeux de Toad".

Les "Demi-bananes en série" consiste à placer les écrans de sorte à recomposer l’image d’une ou plusieurs bananes de façon logique, puis à tracer un trait du doigt sur l’écran pour valider. Le jeu n’est pas difficile en soit quand on est seul, mais le fait d’être plusieurs vient forcément corser le jeu. Tout le monde veut y aller de son placement de console, persuadé qu’il a la solution, mais se trompe, et perturbe la réflexion des autres. Un mini-jeu plutôt idiot mais rigolo tout de même.

Le second mini-jeu, "Carapace Castagne Deluxe", est un jeu où deux contre deux vous devez exploser les mini-tank des autres. Avant de lancer la partie, vous pouvez choisir la disposition des consoles pour décider de la forme du terrain. Aura t-il des murs d’entrée de jeu entre les adversaires ? Est-ce un couloir ou un terrain en forme de L ? Une fois la composition établie, la partie peut commencer, et les joueurs de se tirer dessus jusqu’à plus soif.

Parmi les modes présentés, ces deux jeux de la "Salle de jeux de Toad" se sont avérés les moins drôles de tout ce que nous avions fait jusque là. Peut-être les autres mini-jeux de ce style sont-il meilleurs ? A noter qu’il faut donc deux consoles, mais également deux jeux Super Mario Party pour pouvoir y jouer.

Je n’ai pu découvrir que ces trois mode de jeu. Il y en a d’autres, que nous verrons plus tard. La sortie de Super Mario Party est programmée pour le 5 octobre prochain.

Voici une vidéo maison avec des séquences de gameplay que j’ai pu enregistrer :

.

Avec un mode plateau solide et un mode "rafting" réussi, Super Mario Party m’a convaincu. On attendra de voir les autres modes de jeu et l’intérêt des mini-jeux utilisant deux consoles avant de porter un avis définitif. Mais en l’état, c’est bien parti !

1 commentaire

  • #
    18 septembre  02:58

    Je suis assez soufflé par cette preview.

    J’aime avec , peut être un peu trop de bienveillance surement, le Mario Party 10 de la Wii-U, mais il est tellement différent dans son approche par rapport aux épisodes classiques que je le considère presque comme un titre issue d’une série différente.

    Mais là, avec cet opus Switch, on semble bien revenir à des bases plus connues et ce n’est vraiment pas pour me déplaire. Les épisodes 2 4 5 6 comptent parmi mes meilleurs souvenirs en multi et je signe des deux mains pour revivre ces petits moments de bonheur.