RYoGAmeOver

gameover > Tests > Preview : Code Name STEAM

Preview : Code Name STEAM

lundi 2 mars 2015, par RYoGA

Il y a peu vous avez pu découvrir les premières missions du nouveau jeu de stratégie développé par les équipes de Intelligent Systems, et ce via une démo téléchargeable sur 3DS. Nous avons eu la chance de pouvoir jouer en exclusivité aux niveaux suivants et de découvrir de nouvelles facettes de ce jeu fortement SteamPunk !


Preview publiée sur Puissance-Nintendo !

Dans la démo, vous avez pu tâter de la mitrailleuse de Henry, sulfater des aliens avec le lance-grenade de John, et pour les plus courageux d’entre vous peut-être même épinglé quelques créatures avec les flèches du féroce Lion !

S.T.E.A.M. : Strike Team Eliminating Alien Menace

Chaque personnage peut se manier indépendamment quand bon nous semble, tant qu’il est en vie et dispose d’énergie pour avancer : la vapeur. Chaque unité de vapeur lui permet d’avancer d’une case, et trois ou quatre d’attaquer. Il est possible d’avancer pour chercher des pièces ou objets sur le terrain et de reculer ensuite sur le même trajet pour récupérer sa vapeur. C’est donc avant tout un jeu de gestion de ses troupes, qui peuvent être vite mises à mal si vous ne les déployez pas avec attention.

Souvent, vous aurez intérêt à garder de la vapeur sous le coude car elle vous servira à contre-attaquer si les aliens vous attaquent pendant leur tour de jeu.

Des bornes de sauvegarde sont déployées ça et là et il faut justement bien gérer leur utilisation car en plus de sauvegarder votre progression vous avez la possibilité de régénérer le membre de l’équipe qui se présente, voire même toute l’équipe, moyennant finances. Les assaut du troisième chapitre étant plutôt féroces (nous avons même du recommencer la mission plusieurs fois), ces soins miraculeux sont plutôt précieux !

Il nous est même arrivé d’être à bout de combattants - tous héroïquement tombés au combat - et de réussir in-extremis à amener le survivant chercher les dernières pièces dont il avait besoin et se pointer devant la borne pour ressusciter tous ses camarades ! Et ce à une case de déplacement près ! Il s’en est donc fallu d’un cheveu à vapeur que la mission échoue. C’est dans ces moments-là que Code Name S.T.E.A.M. se révèle passionnant.

Des aliens sacrément pénibles !

Pourtant les aliens ne sont pas là pour nous ménager. Aux aliens mitrailleurs et lanceurs de grenades, qui peuvent être mortels si ils se concentrent sur une de vos unités, s’ajoutent d’autres ennemis très enquiquinants. C’est le cas des yeux qui ont l’air anodins à première vue. Il faut les voir vous suivre comme des petits chiens sans vous faire de dommages... dans un premier temps.

Leur but est de vous signaler aux autres adversaires sur le terrain. Leur unique œil volant s’agite et rougit : vous êtes repéré ! Pire que cela, au bout de deux ou trois tours ils invoquent une météore tombée du ciel pour vous endommager salement. Seule échappatoire : leur tirer dessus pour les éloigner. Une astuce : dans le troisième chapitre, alors que vous retrouvez les quartiers de Londres, vous avez la possibilité de vous cacher sous les poutres des toits pour éviter l’assaut céleste et funeste.

On citera aussi le boss de la deuxième mission du troisième chapitre, une espèce de blob géant qui utilise lui aussi l’attaque météore. Il faudra foncer sur lui et déclencher les furies des protagonistes pour s’en débarrasser au plus vite.

Vous me faîtes bouillir Henry !

Les furies, appelées "boiler" dans le jeu, sont une attaque surpuissante de votre personnage. Vous ne pouvez l’utiliser qu’une seule fois par mission et par personnage. Elle couvre généralement une grande surface de combat et enverra au tapis tous les adversaires standards. Si celle de Lion a pour effet d’engourdir les ennemis, celle de Lily, la Cheyenne guérisseuse, soigne les alliés de la zone. John et Henry sont du genre plutôt destructeur et jouent un rôle décisif dans la bataille. Pour le plaisir, on tire une petite manivelle à vapeur comme dans un train du même nom.

Différentes attaques boilers peuvent être échangées contre des écrous (ramassés en cours de mission) dans les menus intermédiaires. Quant aux armes elles sont à débloquer et échanger contre un certain montant d’argent. Allez-vous économiser votre argent pour les acheter, au risque de mourir parce que vous ne vous êtes pas soigné aux bornes de sauvegarde ? Il va falloir faire des choix hautement stratégiques !

Conclusion

Nous avons hâte de découvrir toutes les finesses de ce jeu, et notamment les autres personnages et leurs habilités. L’utilisation des amiibo Fire Emblem nous narguait mais n’était malheureusement pas disponible pour ce test ! Quoi qu’il en soit, Code Name S.T.E.A.M. nous prouve qu’il en a encore sous le capot !