RYoGAmeOver

gameover > Tests > Premier contact : Yoshi Switch !

Premier contact : Yoshi Switch !

mardi 27 juin 2017, par RYoGA

Présenté pour la première fois lors du Nintendo Spotlight du dernier E3, l’épisode Switch de la saga Yoshi change de forme pour nous surprendre ! Après le pastel gras et la laine, l’univers de Yoshi lorgne cette fois du côté des dioramas en carton ! Quelles nouvelles mécaniques de gameplay les développeurs du studio Good Feel nous proposent pour renouveler la série ?

Test publié sur Puissance-Nintendo

Vice...

La première chose qui frappe en découvrant le titre est sa relative similitude avec le dernier épisode en date, Yoshi’s Woolly World, sorti sur Wii U puis plus récemment sur Nintendo 3DS. Yoshi saute, patine en l’air, gobe les ennemis et les transforme en oeufs qu’il peut lancer pour viser objets, ennemis et décors.

Seulement cette fois, la laine a été troquée par du carton ! Et pour cause, Yoshi déambule cette fois-ci sur des décors en carton pâte ! Vous avez sûrement au cours de votre existence - ne serait-ce que pour l’école - réalisé votre propre diorama avec les moyens du bord lors d’un week-end pluvieux. Ce décor miniature fait de rouleaux de papier toilette collés ensemble ou de colis découpés et peints avec amour, est le nouveau terrain de jeu de notre ami Yoshi. Ce qui pourrait sembler n’être qu’un simple changement visuel s’avère plus profond qu’il n’y parait.

Yoshi peut désormais viser en profondeur, à 360°. S’il peut viser vers nous, l’essentiel des cibles se trouvent en arrière plan, plus ou moins floues selon la distance. Le premier niveau qui nous a été montré regorge de passages qui font dévier Yoshi du premier plan vers des petits chemins en profondeur. On s’amuse ainsi à chercher tous les trésors cachés dans les différents recoins, quelque soit le plan où ils se trouvent. Les maskass sont de retour et jouent avec vous en se cachant au fond de l’écran derrière une fleur ou dans un bâtiment en carton pâte.

Qui dit diorama dit constructions qui se plient et se déplient sous vos yeux. On passe ainsi quelques minutes à observer les décors pour essayer de comprendre comment ils sont construits. Le thème musical rappelle l’enfance et vient vous bercer. Jusque là il n’y a rien de bien original.

...Versa !

On nous propose ensuite de visiter ce niveau une nouvelle fois, mais d’un point de vue différent. Nous découvrons en effet l’envers du décor, la scène vue de l’autre côté du plan 2D. Surprise, le même environnement nous livre de nouveaux secrets.

Tout d’abord d’un point de vue esthétique : comme pour un diorama conçu pour être vu sous un seul angle, tout n’est pas finalisé lorsqu’on le regarde d’un autre endroit. Ici on observe que les décors ne sont pas peints, que les scotchs et autres points de colle sont apparents. Tout le soin qui a été apporté devant ne l’est pas derrière.

Le premier plan flou de tout à l’heure devient l’arrière plan et on y découvre de nouvelles choses. On y trouve désormais des masskass cachés qui tiennent des éléments du décor que l’on croyait bouger tout seul ! Si d’un côté l’arrière plan était un décor champêtre... on se rend compte que de l’autre côté tout ceci est posé sur des tables dans une maison dont on voit les vitres au loin ! Une mise en abime qui n’est pas sans rappeler l’introduction du premier Super Smash Bros sur Nintendo 64 où l’on voyait les personnages prendre vie sur une table de cuisine.

Nous avons donc une nouvelle façon d’explorer le niveau. Tout ce qui n’était pas forcément accessible ou visible le devient. Il y avait un peu de frustration à ne pas voir ce que renfermait certains édifices ou ne pas pouvoir emprunter certains passages. Les maisons à présent visibles de l’intérieur révèlent leurs secrets. Cela va de plateformes à pousser pour libérer le passage ou de leviers qui vont changer les rails du train qui déambule.

Ce concept se retrouvait dans certains niveaux de Yoshi’s Woolly World et figuraient d’ailleurs parmi mes préférés. Les équipes ont décider de le réexploiter pour l’appliquer au jeu entier. Si ce premier niveau est volontairement présenté en deux temps, les autres niveaux pourront être switchés à tout moment.

Il sera également possible de jouer à deux en coopération. Le mode deux joueurs de Yoshi’s Woolly World était un peu brouillon car rien n’avait été pensé pour la coopération. On passait plus de temps à se gêner qu’autre chose. Cette nouvelle version va changer la donne avec des éléments à passer ensemble.

Les premiers pas avec ce Yoshi Switch nous ont permis d’en savoir plus sur les particularités de gameplay de cet épisode. Est-ce que switcher le décor sera une mécanique de jeu suffisamment réjouissante ? Nous attendons d’en voir plus pour être convaincu.

Autre article : J’ai joué aux jeux Nintendo de l’E3 ! #NintendoParis2017