RYoGAmeOver

gameover > General > Nintendooooo, ton marketing impitoya-a-ble (2)

Nintendooooo, ton marketing impitoya-a-ble (2)

jeudi 12 novembre 2009, par RYoGA

Oh je pourrais faire une mise à jour de la note précédente, mais non, je trouve ça trop cocasse, il faut que ça se sache !

Ces derniers-jours j’étais étonné de voir que sur tous les sites vidéoludiques la date de sortie de Muramasa était maintenue au 13, comme prévue. Sur le site de Nintendo la date avait été reculée au 20, collant ainsi avec celle de Mario, et m’entrainant dans une diatribe comme seule un gredin comme moi était capable d’en faire.

Suspicieux, me voilà en ce jeudi soir veille de sortie officielle (?) du titre devant, dedans le magasin, et d’observer que le jeu venait d’être mis en vitrine. Je pourrais donc dire en gros en gras en travers, mais je ne le ferai point parce que je n’ai pas envie de crier, j’ai encore des courbatures du dernier jogging : "Muramasa sort bien le 13 !!!" (on se contentera de l’italique).

Mais là, tel le désappointement m’assaillant sur la morale d’un film de Terry Gilliam, je me rends compte que quelle que soit la date de sortie d’un Muramasa, le jeu n’a ni pour objectif ni pour ambition, ni même pour finalité d’oser espérer se vendre autant qu’un Mario, quand bien même ce dernier lui ferait de l’ombre. Muramasa aurait peut-être finalement gagné à sortir le même jour que le blockbuster de Nintendo à même d’amener les clients, les joueurs, les chiens et les chats du quartier.
Muramasa, de l’aveu même des magasins est "certes un bon jeu, mais pas un jeu qu’on mettra en avant sur les rayons, parce qu’il n’a aucune chance de se vendre", et là on voit toute l’absurdité du système... Non, Muramasa est seulement un jeu qui je l’espère, trouvera son public.

Je ne pourrais pas jouer prochainement à Muramasa. Si ça se trouve je défends un jeu que je n’aimerai même pas. Si je le défends c’est plus pour son image de jeu dit "de qualité", avec une "réelle" qualité artistique, mais là encore en l’écrivant je me rends compte que je ne brasse peut-être que du vent, et que Muramasa ou Mario, c’est la même Merveille.

J’ai hâte d’essayer pour vous dire réellement ce que je crois.