RYoGAmeOver

gameover > General > Preview : Monster Hunter 3 Ultimate

Preview : Monster Hunter 3 Ultimate

jeudi 17 janvier 2013, par RYoGA

Succès colossal au Japon où chaque épisode se vend par wagons, la série Monster Hunter s’était finalement exportée sur consoles Nintendo en Europe début 2010 avec l’épisode Wii exclusif, Monster Hunter 3. Adepte du portage, Capcom avait offert aux japonais une version 3DS fin 2011 (qui avait participé au décollage de la machine là-bas) puis récemment une version améliorée pour le lancement de la Wii U. En Europe ces deux versions n’étaient pas encore disponibles, Capcom et Nintendo prévoyant un lancement simultané des deux portages le 22 mars prochain.

Preview du jeu publiée sur Puissance-Nintendo.

Monster Hunter c’est quoi ?

Pour ceux qui ne sauraient pas encore en quoi consiste la série, Monster Hunter est un jeu de chasse au dinosaure fonctionnant par missions. Elles sont toutes reliées par une histoire principale, en l’occurrence ici la menace d’une créature gigantesque qui pèse sur l’avenir d’un petit village côtier. En bon "hunter", vous voilà engagé pour traquer les monstres qui se présentent.

Paré avec votre équipement, vous voilà lancé dans une traque à la poursuite et à la lutte avec une créature cinq fois plus haute que vous qui n’hésitera pas à venir vous attaquer par surprise ou à fuir une fois acculée. Vous avez en moyenne une cinquantaine de minutes pour vous en défaire, et cela ne sera pas de trop ! Il faut compter aussi avec trois mises k.o. maximum, sous peine de voir la mission échouer. Les environnements regorgent de matières premières à récupérer pour faire des potions en tout genre, et de matériaux à échanger pour forger de nouvelles armes.

La Monster Hunter touch

Connue pour sa notion de stress à gérer pendant les combats, la série Monster Hunter a d’autres particularités. Chacune des ères de jeu se décomposent en petites zones dans lesquelles vous allez devoir faire des allers et venues pour trouver et poursuivre votre proie. Chaque passage à une zone différente occasionne un temps de chargement dont la longueur étonnera le gamer non averti.

Faudra-t-il résoudre ces temps de chargement lors d’une prochaine version ? D’un côté c’est une des pattes de la série et on pourrait croire que le jeu ne serait pas le même sans. D’autre part, quand on voit que la saga Resident Evil a depuis longtemps résolu ses problèmes de temps de chargement de portes qui s’ouvrent, on peut se demander légitimement s’il n’est pas temps d’optimiser ce point... Surtout quand en plein combat on change de zone sans le vouloir. Il n’empêche que cela reste bien pratique quand il s’agit de fuir et de relâcher ses nerfs quelques instants.

Autre particularité qui fâche : le gameplay arme en mains. Face à un monstre, impossible de le locker pour optimiser chacun de ses coups. Ce qui parait inconcevable aujourd’hui reste pourtant un des charmes de la série : chaque coup porté doit être anticipé selon le déplacement du monstre. On est pas dans un beat’em all. Une demande qui semble pourtant avoir été entendue par le staff de développement à l’occasion de la version Wii U.

La version Wii U

Monster Hunter 3 Ultimate sur Wii U n’est ni plus ni moins que le portage de Monster Hunter 3 sorti précédemment sur Wii, la HD et quelques armes et monstres en plus. Sans oublier l’utilisation du gamepad. L’écran affiche la carte, l’inventaire et une grosse croix directionnelle virtuelle à presser pour bouger la caméra. Cette dernière possibilité étant assez peu ergonomique, autant dire qu’on se contentera du stick analogique droit de la manette. C’est donc l’inventaire qui reste l’ajout majeur du gamepad : en deux pressions de doigts (une de trop peut-être) on a par exemple accès à une potion sans avoir à faire défiler tous les objets dans le système habituel affiché sur l’écran.

Pour ce qui est de l’auto-lock cité précédemment, il en décevra certains. En effet, il ne permet de locker un monstre que le temps de recentrer la caméra dessus (en appuyant donc à nouveau sur une touche). Il ne s’agit en aucun cas de locker un ennemi en permanence. Nous ne sommes définitivement pas dans un Zelda.

La version preview à laquelle nous avons pu nous essayer nous a permis d’affronter de nouvelles créatures propres aux deux versions portages. Confronté à des monstres aux comportements différents (l’espèce de lapin-garou Lagombi), ou interagissant sur l’environnement (le Brachydios qui crée des geysers de poison et malmène les plus petits dinosaures autour de lui), il vous faudra toujours observer avec attention leurs faits et gestes. Véritables points d’orgue des différentes missions d’exploration, les combats sont souvent titanesques et nous sommes ravis que de nouvelles créatures viennent rejoindre les rangs.

Nous savons que le tchat vocal sera disponible, de même que le tchat écrit, par le biais du gamepad ou d’un clavier USB classique.

La version 3DS

Nous avons pu tester la version portable lors de quelques missions en collaboration. Si le contenu est strictement le même que la version Wii U, il est deux choses qui sautent rapidement aux yeux. Tout d’abord, version portable oblige, la résolution graphique perd beaucoup, même comparée à la version Wii. Si ce point peut être pardonné du fait de sa fonction nomade, le gameplay pose plus de problème. En effet, en l’absence de deuxième stick pour contrôler la caméra, il faudra passer par la croix directionnelle virtuelle apparaissant sur l’écran tactile. Et là, non, désolé, c’est impossible. Impossible de jouer dans le feu de l’action avec la main droite à la fois sur les boutons et cette fichue croix.

C’est pour cette raison que le Circle Pad Pro est indispensable pour jouer à cette version, l’accessoire était d’ailleurs sorti au Japon en bundle avec le jeu. Chez nous, s’il est disponible depuis un an sur le modèle standard de 3DS, comment diable vont faire les possesseurs de 3DS XL ? En effet à ce jour le Circle Pad Pro XL n’a pas encore été annoncé pour l’Europe. Aurons-nous une surprise ces prochaines semaines ? C’est dans l’intérêt du jeu, tout simplement injouable pour quiconque possède le dernier modèle de 3DS...

Le Cross-Playing

Raison principale du report de plus d’un an de la version 3DS (car sinon on aurait très bien pu l’avoir avant Noël), la sortie conjointe permettra de jouer indifféremment en solo ou en multi sur les deux versions. De un à trois joueurs 3DS pourront en effet rejoindre la partie d’un joueur Wii U par le biais du wi-fi local à l’occasion d’une partie Monster Hunter entre amis ou de parties en ligne.

Les échanges de données d’une partie pourront être transférées et continuées sur l’autre version indifféremment. Il faudra évidemment posséder les deux versions, cartouche et CD. La perspective de continuer sa partie salon sur sa portable lors de nos déplacements est donc possible. Voilà en tout cas une manière de réunir les joueurs pour l’ouverture de la chasse.

Conclusion

En attendant Monster Hunter 4 sur 3DS (vraisemblablement pour 2014 pour nous), voilà deux portages opportuns qui permettront peut-être à ceux qui ne connaissent pas la série de s’y mettre selon leur support. Ils découvriront un style de jeu exigeant mais réellement passionnant. La présence de démos disponibles sur les eshops correspondants le 21 février prochain sera une bonne occasion pour chacun de se faire une idée.

Lire le test complet.