RYoGAmeOver

gameover > General > Le pouvoir de la désillusion

Le pouvoir de la désillusion

dimanche 25 novembre 2012, par RYoGA

En 1990 sortait Mickey Castle of Illusion, un des premiers excellents jeux de plateformes licence Disney sur consoles SEGA.

JPEG - 28.6 ko
La version Master System

J’ai d’abord pratiqué la version Master System, qui fut par la même occasion mon premier jeu sur cette console (avec Alex Kidd in Miracle World). C’est d’ailleurs aujourd’hui le seul jeu que je rebranche et fini d’une traite dans la foulée avec le même plaisir qu’autrefois ! Les musiques me rendent particulièrement jouasse !

Sur Master System il y a aussi eu Donald Duck the lucky dime carper qui m’avait fait beaucoup d’effet. Et Castle of Illusion avait même eu une suite, Land of Illusion, qui ne m’avait pas particulièrement intéressée.

JPEG - 72.8 ko
La version Megadrive

Peu de temps après la version Master System, je découvrais la légendaire version Megadrive et ses graphismes alors époustouflants. Le challenge était différent de la version 8 bits et comportait des passages parfois même impressionnant, comme la chute de la pomme géante.

On ne reviendra pas ici sur tous les merveilleux jeux à licence Disney qui sont sortis sur Megadrive : Quackshot, Aladdin, ou le Roi Lion en tête.

JPEG - 28.4 ko
World of Illusion sur Megadrive

Castle of Illusion a eu une suite sur Megadrive, World of Illusion. Sorti deux ans plus tard, il introduisait le jeu à deux dans une aventure véritablement magique où l’on incarne Mickey et Donald.

Les jeux Mickey se poursuivirent avec Mickey Mania sur différents supports en 1994, puis Legend of Illusion sort discrètement sur Game Gear en 1995.

Ainsi se concluait la saga "Illusion".

Mickey en profite pour disparaitre. Il va faire pendant dix ans de la figuration dans une nouvelle saga, Kingdom Hearts, un jeu de rôle-aventure 3D de Square Enix qui va totalement vampiriser la petite souris et les univers Disney.

C’est pourquoi Disney décide en 2010 de relancer une nouvelle série de jeux de plateformes, en 3D cette fois-ci, avec Mickey en tête d’affiche : Epic Mickey, paru sur Wii. Deux ans plus tard une suite voit le jour, et surprise, la version portable se démarque totalement des versions console de salon. Epic Mickey : Power of Illusion est un jeu de plateformes en 2D, à l’ancienne, rendant hommage à Castle of Illusion ! L’attente autour du jeu est énorme.

C'est joli, oui mais...

Le verdict, aujourd’hui, dans mon test de Epic Mickey : Power of Illusion !

J'aime tout de suite moins la jaquette !

2 commentaires

  • #
    29 novembre 2012  15:18

    J’ajouterais avec plaisir The Magical Quest a ta sélection qui touche au divin !
    Je rajoute également que Castle Of illusion MD a été un des mes tout premiers amours, je découvrais un beau jour cette merveille sur cette bécane surpuissante qu’est la Megadrive, je te laisse imaginer le choc, ma seule expérience vidéoludique s’appellant Atari 7800 a ce moment :D
    Mais sinon, ta sélection met en exergue un point qui a mes yeux, fait lourdement défaut a ce cher Epic Mickey 3DS :
    Les Mickey d’avant (Mickey Mania excepté), vivaient d’eux même, nous faisaient parcourir des niveaux tous aussi imaginatifs les uns que les autres et surtout, inédits, alors que Power of Illusion se borne a nous faire traverser des stages "licenciés" si j’ose dire.
    Je comprends l’idée bien entendu, mais a dire vrai, je préfère nettement traverser un monde de jouets agressifs, nager dans une tasse de thé ou dans la sève d’un arbre que de revisiter les décors de Peter Pan ou Aladdin.
    M’enfin, je n’ai pas encore fini le jeu.

  • #
    29 novembre 2012  15:29

    Il n’y aura pas de surprises : ce ne son que des mondes Disney. C’est un point chagrin (parmi quelques autres) que je souligne dans mon test.
    Et Magical Quest bien sûr ! Je comptais le mettre dans mon article, et puis j’ai oublié ! Après on ne retrouve dans cet Epic Fail Mickey aucune filiation avec les épisodes Capcom, au contraire des versions Megadrive Disney.
    Aladdin (que tu rencontreras) sort tout droit de la version Virgin. De même pour Simba. Picsou des versions Capcom Duck Tales, je te l’accorde ! :-)