RYoGAmeOver

gameover > General > Le démat contre-attaque

Le démat contre-attaque

mardi 20 janvier 2015, par RYoGA

Nintendo vient d’annoncer que le système actuel du Club Nintendo allait fermer cette année au profit d’un nouveau système.

Le Club Nintendo (ex-Nintendo VIP) est un programme de fidélisation qui existe depuis 2002. Il permet au consommateur d’enregistrer sur le site officiel de Nintendo des codes présents sur des cartes à gratter que l’on trouve dans les jeux-vidéo disponibles dans le commerce.

Avec ces "étoiles", le fan de Nintendo peut commander des goodies qu’il reçoit par la poste. Il peut aussi les échanger contre des cartes à points utilisables sur les boutiques en ligne.

Ce système va donc, en l’état, fermer définitivement ses portes le 30 septembre prochain. D’ici là les cartes à points vont disparaître des jeux vendus en boite (au 1er avril) et l’enregistrement de jeux dématérialisé ne sera plus recensé ni récompensé en ligne (au 20 avril). Les prochaines consoles New 3DS ne comporteront pas de cartes d’enregistrement.

Alors pourquoi ? Nintendo souhaite d’une part en finir avec ce système de cartes à gratter et de codes à enregistrer, mais surtout instaurer un nouveau système de fidélisation.

Depuis le temps de la Gamecube et la Wii, Nintendo a développé le Nintendo Network pour la Wii U et la 3DS, un système d’identification qui permet de synchroniser toutes les informations du possesseur de la machine et de ses achats physiques enregistrés et surtout dématérialisés.

On le sait, avec la Wii U et la 3DS, Nintendo a franchi un pas en avant concernant sa politique du dématérialisé. Dire qu’il voudrait généraliser ce procédé (pour économiser les coûts de matérialisation et de distribution) ne serait pas mentir. Il n’y a qu’à relire les propos du président de Nintendo, Satoru Iwata lui-même, pour voir que cette volonté est en marche et compte laisser tomber les produits physiques.

Et s’il souhaite généraliser la vente en ligne, quelle meilleure façon que de créer un système de fidélisation des joueurs ? Le successeur du Club Nintendo est clairement sur les rails et Iwata nous en donne déjà les grandes lignes : plus un joueur achètera de démat plus il obtiendra des réductions pour les titres suivants. Cela ne vous rappelle rien ? Il s’agit plus ou moins du programme Nintendo Network Premium qui concernait uniquement les pack de modèles 32 Go de la Wii U (noire). Tout achat dématérialisé donnait droit à un certain nombre de points qui, cumulés, permettaient d’avoir des bons d’achat dans la boutique en ligne.

Ce système était à l’essai pendant les deux premières années de la Wii U. Le programme s’est terminé le 31 décembre 2014 (pour l’enregistrement de jeux, l’utilisation des points court jusqu’au 31 mars 2015).

Si l’on ne connait pas encore son nom, ce type de programme va revenir.

Nintendo va prochainement communiquer dessus et invitera les acheteurs à consommer dématérialisé pour bénéficier d’avantages, lesquels sont encore à définir.

On peut être certain d’une chose : tous les jeux à venir continueront d’être disponibles sur l’eShop de la Wii U et de la 3DS.

La démarche est étudiée, mais cela continue de me poser quelques problèmes. On ne me fera pas oublier qu’acheter un jeu en dématérialisé le lie à la console et m’empêche de jouir pleinement de mon bien, ce qui comprend le vendre ou le prêter. Nintendo va t-il permettre via son système de revendre ou d’échanger du dématérialisé ? Vu le message qui s’affiche à chaque achat depuis quelques temps, j’en doute.

Mais sait-on jamais. L’autre problème - l’un va avec l’autre - reste le prix des ventes dématérialisées. Actuellement plus chères que les jeux en boite dans le commerce (un comble), on comprend bien que le système de fidélisation pourra permettre quelques promotions. Promotions que l’on trouve par ailleurs depuis plusieurs semaines sur les différents eShop. Mais quand même. Payer 50 / 60 euros pour des jeux dématérialisés, du vent, cela continue de me rester en travers de la gorge. Nintendo le sait et trouvera sans doute des solution pour vendre des concepts de jeux par épisodes ou moins ambitieux. Bref, rien de bon.

Alors voilà, le futur c’est peut-être ça, la boutique en ligne américaine. Des codes à acheter.

La presse reçoit depuis quelques temps déjà des codes pour télécharger les jeux (en effet, c’est plus pratique). La délivrances de codes pour les jeux offerts (offres de promotion de la 3DS ou du jeu offert Wii U pour tout achat de Mariokart 8) ou de codes de démo (Smash Bros, Pokémon ROSA) ont sensibilisé les joueurs avec le principe.

La prochaine étape semble donc de faire acheter aux joueurs des codes pour obtenir leurs jeux. Si le joueur est déjà habitué à télécharger directement ses jeux depuis sa console via l’eShop, la vente de codes sur le web officiel de Nintendo est, à l’heure d’Internet, une nouvelle façon de vendre directement les produits. Quand il suffit d’un clic pour commander (et attendre quelques jours qu’il arrive), on se dit que l’étape suivante c’est bien un clic pour commander/réserver son code, le recevoir par mail et le rentrer dans la console.

Je doute que les boutiques physiques apprécient et survivent à cette concurrence.

Tout est dit. Les personnes qui n’ont pas de problèmes avec le dématérialisé seront ravies de savoir qu’un nouveau Club Nintendo avec des avantages va voir le jour. Les autres ne peuvent que s’inquiéter de voir la part grandissante de ce même dématérialisé qui pourrait un jour devenir plus aliénant qu’il n’y parait.

Suite de l’article : 2015, l’année de transition de Nintendo (9 novembre 2015)