RYoGAmeOver

gameover > Coups de coeur > Les 20 ans de la Super Nintendo !

Les 20 ans de la Super Nintendo !

mercredi 11 avril 2012, par RYoGA

C’est en effet le 11 avril 1992 que la Super Nintendo est sortie chez nous en France ! J’étais alors sur Megadrive et ce n’est que quelques mois plus tard que je rattrapais mon retard sur la machine.

La Super Nintendo, c’est tout d’abord pour moi cette VHS de présentation de la console qui était livrée avec le Console + du mois de septembre 1992 !


Dès l’année de sa sortie, la Super Nintendo impose du lourd. En plus des jeux du lancement comme Super Mario World ou F-Zéro, et de très bons titres parmi lesquels Castlevania 4 ou Turtles in time, ce sont les mastodontes Zelda 3 et Street Fighter 2 qui vont faire décoller la console.


C’est le début d’une lutte impitoyable avec la Megadrive. Mais voilà qu’un autre météore pointe le bout de son nez en ce tout début d’année 1993 : Super Mariokart, une étoile est née ! S’en suit une excellente année niveau titres parmi lesquels Super Tiny Toons, Super Star Wars, le bluffant Starwing et son mythique processeur Super FX ! Sim City bénéficie d’une version exclusive et Super Bomberman vient asseoir le jeu multi sur la console.


Super Mario All Stars, Street Fighter 2 Turbo, Dragon Ball Z et Aladdin font rêver les joueurs pour la fin d’année.

1994 est une année très sympa pour la Super Nintendo avec beaucoup de jeux dans tous les genres possibles. NBA Jam, Rock’n Roll Racing, Mortal Kombat 2 proposent des jeux plus ados. C’est aussi le retour gagnant des anciennes licences avec les sublimes Megaman X et Super Metroïd. Dragon Ball Z 2 revient au top de sa forme.

Mais ce sont surtout trois perles qui retiennent toute l’attention en fin d’année : Earthworm Jim, Secret of Mana et Donkey Kong Country. De la bombe. La Megadrive est complètement larguée.

1995 marque l’arrivée de consoles 32 bits concurrentes. Du coup chez Nintendo ça se calme un peu, avec Dragon Ball Z 3, Illusion of time ou Earthworm Jim 2. Yoshi’s island tient la dragée haute aux hits de Noël sur 32 bits !

Et rebelote avec Donkey Kong Country 2 qui met d’accord tout le monde en ce début 1996 ! Les superbes Secret of Evermore et Demon’s Crest sortent en mars et mai. Puis plus rien. Les autres grosses sorties de 1996 n’arrivent pas jusque chez nous, à l’image de Final Fantasy VI, Earthbound, Chrono Trigger ou Mario RPG.


Pour ma part j’importe le très sympathique Ranma 1/2 : Chougi Ranbu Hen (de là viendra le pseudonyme Ryoga !). Donkey Kong Country 3 et Dragon Ball Z Hyper Dimension, les deux derniers gros titres de la machine chez nous, sortent tout début 1997.

La Super Nintendo est une machine qu’il a été difficile d’abandonner en son temps. Nombreux sont les titres qui font encore référence aujourd’hui et qui se rejouent avec plaisir, comme Mario World, Zelda 3, Super Metroïd ou encore Secret of Mana !

2 commentaires

  • #
    14 avril 2012  23:13

    J’ai possédé cette machine un peu sur le tard, fin 1993 je crois, et par manque de moyen (le prix des jeux était horrible pour moi^^) je n’ai pas vraiment su en profiter et elle a eue une vie un peu morne.
    Durant ce laps de temps, j’ai quand même eu quelques très gros coups de coeurs, Rock ’n roll racing, Starwing, Mario Paint, Super Ghouls n Ghosts, Pilotwings...
    Mais ce fut a l’avenement des 32bits que la SNES a véritablement explosé chez moi, avec des jeux par dizaines, et du très lourd !
    Zelda 3, Super Mario World, Secret of Mana, les DBZ, F zero, Super Castlevania IV, et j’en oublie des dizaines, mais cette période fut une des plus belles de ma vie de joueur, avec en orgasme final, Super Metroid, que j’ai adoré, adulé, et qui a lui seul, m’a fait releguer des mois entiers ma fragile et onéreuse playstation, et cette amour là a duré depuis toujours !

  • #
    15 avril 2012  13:00

    Ce qu’elle a pu tourner chez moi cette VHS !
    Dans une période où on scrutait le moindre pixel flou des mauvaises captures d’écran sur nos magazines, quelle révolution.
    Finalement, je n’y ai pas beaucoup joué, pour les mêmes raisons que Tore. Je l’ai eu très tard et j’ai dû la revendre assez vite, sans doute pour acheter une Saturn (je crois). Mais les jeux de cette cassette, ils sont gravés dans ma mémoire, et c’est un peu les seuls, sauf les Ranma et les Dragon Ball Z que je voyais chez les copains.