RYoGAmeOver

gameover > Coups de coeur > La Nintendo 64

La Nintendo 64

mardi 28 mai 2013, par RYoGA

Comme nous l’avons vu dans l’article qui retrace sa génèse, la Nintendo 64 est déjà sur le marché depuis un an et demi (sortie japonaise) lorsqu’elle débarque en France en septembre 1997. Nintendo a alors plusieurs cartouches successives à livrer.

Les hostilités commencent quelques semaines auparavant avec Turok : Dinosaur Hunter, un FPS impressionnant pour l’époque, malgré le fameux "brouillard" que l’on retrouvera dans pas mal de mauvais jeux de la console. Bourrin et sanglant, cette chasse aux dinosaures a toutefois un prix, 549 francs, ce qui n’empêchera pas son succès et des suites multiples dont seul le deuxième épisode vaudra vraiment le coup (Turok 2 – Seed of Evil, un an plus tard). La sortie "en avance" en France vient du fait que la console était sortie dans tous les autres pays d’Europe depuis le mois de mars.

La fin d’année d’année 1997 est donc bercée par Super Mario 64, Mario Kart 64, Lylat Wars, Goldeneye 64, Wave Race 64, Pilotwings 64 et Diddy Kong Racing. Des jeux fabuleux pour lesquels la console méritait amplement d’être achetée. On pouvait aussi trouver Star Wars : Shadows of the Empire, Doom 64, ISS 64, Killer Instinct Gold, et quelques autres.


En 1998 la N64 sort de nombreuses daubes. Il est du coup plus simple d’identifier les bons titres qui seront cette année-là Banjo-Kazooie, une nouvelle licence de RareWare qui vient marcher sur les plates-bandes de Super Mario 64, Yoshi’s Story, 1080° Snowboarding, F-Zero X, Mario Party pour la toute première fois et bien sûr l’incommensurable The Legend of Zelda : Ocarina of time. En gros, quand on a acheté deux jeux dans l’année on est largement comblé. C’est à ce moment-là que j’achète la console et il y a déjà de quoi faire !


En 1999, il n’y a pas grand chose non plus à se mettre sous la dent. Le premier Castlevania en 3D déçoit. Sortent des jeux aussi variés que Mystical Ninja 2 Starring Goemon, F1 World Grand Prix, Star Wars Episode I : Racer, Superman (LA daube de la console), Shadow Man, Jet Force Gemini, Rayman 2 : the great Escape (Rayman passe lui aussi à la 3D), Mario Golf. Les deux jeux de l’année sont chez Nintendo : Super Smash Bros 64 m’électrise et Donkey Kong 64 est livré avec l’expansion pack, une sorte de barrette de mémoire supplémentaire.

An 2000. Resident Evil 2 sort sur N64 deux ans après la version d’origine sur Playstation. Castlevania : Legacy of Darkness rectifie le tir en offrant un jeu d’aventure en 3D de bien meilleure facture que son ainé. Pokémon Stadium surprend par la qualité de sa réalisation : la modélisation des créatures de poche est excellente, la voix-off mémorable et les mini-jeux amusants. Perfect Dark surprend tout le monde en offrant une suite spirituelle à Goldeneye de très haute qualité. Pokémon Snap, Mario Party 2 et Mario Tennis sont très bons. RareWare tente un Mickey Speedway USA surprise. Le jeu de fin d’année est bien sûr The Legend of Zelda : Majora’s Mask, sublime aventure qui joue avec le temps et une ambiance apocalyptique superbe.


La prochaine génération de console arrive bientôt : la Playstation 2, la X-Box et le Gamecube sont sur les rails.

2001. La Nintendo 64 livre ses ultimes cartouches, et quels titres : Banjo-Tooie, Conker’s Bad Fur Day, Excitebike 64, Kirby 64 - the Crystal Shards, Paper Mario, Pokémon Stadium 2 et Mario Party 3 qui scelle en novembre 2001 le riche destin de cette console.


La Nintendo 64 est une console dont les jeux sont profondément marquants.

Allez, un p’tit top perso pour finir !

1) Smash Bros 64, le jeu que je n’attendais pas. Grosse surprise et grosse claque. J’y ai joué des heures avec mes potes.
2) The Legend of Zelda : Ocarina of time. Celui-là on peut dire qu’on l’a attendu ! Un momument du jeu-vidéo.
3) Super Mario 64, une sensation de liberté immense, que de découvertes !
4) The Legend of Zelda : Majora’s Mask, on continue le plaisir. Un jeu tout simplement extraordinaire.
5) Conker’s Bad Fur Day, une énorme surprise ! Un jeu ambitieux, délirant et réussi !
6) Goldeneye 007, première fois que j’accroche à un FPS. Unique en solo comme en multi !
7) Mariokart 64, très différent de la version Super Nintendo, mais j’ai bien accroché !
8) ISS 64, mon péché mignon de la console, j’adore l’ambiance de ce jeu de foot !!
9) Mario Tennis, vraiment très agréable à jouer, même avec les pieds !
10) Lylat Wars, très chouette, mais moins impressionnant que Starwing (quoique la scène contre Star Wolf !...)

2 commentaires

  • #
    29 mai 2013  02:16

    Je ne résiste pas a l’envie de te poster mon Top 10, pour une raison bête et méchante : le nombre d’insultes qu’il m’a valu a l’époque sur certains forums que je fréquentais.

    1-ISS 64 :
    Pour la raison bête et méchante qu’il a été le jeu que j’ai le plus pratiqué sur cette console, avec un coup d’envoi ultra violent a l’époque de la Coupe du monde 98, et qui ne cessera qu’a l’arrivée de PES 3 plus de six ans plus tard.

    2-Goldeneye 007 : Là, rien de surprenant, c’est ze jeu ultime, solo incroyable, multi immortel, des idées a la pelle et une ambiance inégalable.

    3-Perfect Dark : Juste un cran en dessous de l’agent secret pour cause de sortie tardive, mais un phénomène absolu lui aussi.

    4-Wave Race 64 : Dont les previews me filaient des frissons de honte tant les premières images étaient affreuse, puis vint l’essai final, qui me fit admettre a quel point le pad 64 était parfait, puis il y’a Drake Lake, de la poésie en circuit.

    5-Banjo Kazooie : Jeu auquel je n’accordais pas un regard dans les previews, mais que j’ai fini en a peine deux jours une fois en mains, merci l’ambiance et l’originalité, mon jeu deplateforme 3D préféré pendant des années.

    6-Doom 64 : Jeu salement mésestimé a mes yeux, on met de coté la technique assez simple du jeu et on se concentre sur le gameplay excellent , la durée de vie immense (une constante sur la 64 d’ailleurs) et une ambiance ULTRA glauque, pour tout dire, j’ai échangé mon Goldeneye pour ce jeu (avant de le récupérer quasi de suite^^)

    7-Mystical Ninja : Un énorme délire, parmi les premiers jeux de la console et ça se sent niveau technique, mais le délire permanent m’a arraché des torrents de larmes de rire, PLASMAAAAAAAAAAAAAA !

    8-F Zero X : Laid comme un pou (ou disont le, simple visuellement) mais moteur de sensations tout bonnement incroyable, et le remix de big blue...

    9-Mario Kart 64 : Pas besoin d’ajouter grand chose, gameplay bourrin mais fun, circuits super originaux et variés, et multi immortel.

    10-Rogue Squadron : Le fantasme réalisé, piloter du Xwing avec une liberté de jeu hallucinante, puis sacrée durée de vie !

    Voilà, je me suis souvent fait mystifier a cause de ce top, pour la simple absence de Super Mario 64 et Zelda OoT.

    Le premier est affaibli par l’équation "amour modéré du plombier et possession tardive du jeu" quand a OoT, je l’aime c’est clair, mais je l’ai fini en dilletante totale, sur plus d’un an, a coup de session de jeux éloignées de mois entiers. Du coup, le canevas du mythe ne s’est jamais vraiment tissé.

    Merci pour cet article en tout cas messire :)

  • #
    30 mai 2013  18:18

    C’est un très beau top !