RYoGAmeOver

gameover > Coups de coeur > Decap Attack

Decap Attack

mercredi 19 mai 2010, par RYoGA

Decap Attack est un jeu de plateformes développé par Vic Tokai et édité par Sega en 1991 sur Megadrive. Il fait parti des premiers jeux que j’ai découvert sur la machine, entre ma période Master System et Super Nintendo, et reste pour moi l’un des jeux fondateur du genre.

Dans Decap Attack, tu incarnes une momie. Elle se déplace en patinant un peu, ce qui pourrait gêner le joueur, et pourtant moi ça m’a tout de suite fait délirer : les jambes vont apparemment plus vite que l’esprit, ce qui pour une momie ayant sa tête principale dans l’abdomen me parait plutôt bien senti !

Chuck D. Head a en effet son visage dans le bide, et tel Alien, peut le faire surgir violemment pour assener un coup de tête meurtrier. Il peut aussi sauter sur les ennemis pour leur faire manger la poussière. Littéralement il les enfonce dans le sol, en s’y prenant à deux ou trois reprises.
Il peut enfin disposer d’un véritable crâne fixé au bon endroit (sans que pour autant ce soit sa propre tête, donc) pour le jeter comme projectile sur les ennemis. Le crâne est jeté puis revient à sa place d’origine quelques instants après. Ce principe de projectile est exactement le même que l’oiseau de Psycho Fox. D’ailleurs je ne serais pas étonné que Decap Attack ait été fait par la même équipe que Psycho Fox tant l’essence des deux jeux est la même. Le personnage patine aussi, s’arrête dans le vide quelques instant au bord d’un gouffre... saute sur des barres trampolines qui ont le même aspect. Si ça c’est pas une suite spirituelle !

Le bestiaire que croise Chuck est très drôle. Il y a aussi des boss assez beaux à chaque fin de niveaux, lesquels sont composés de trois tableaux. Si les graphismes des personnages sont très cartoon, ceux des décors sont un peu plus austère, avec des couleurs frisant parfois le mauvais goût. Mais au final je trouve que ça fonctionne très bien avec l’ambiance !
La musique est à mon sens parfaitement réussie : un peu "air de clavecin" réinterprétant des musiques typées épouvante.

Il y a des objets à collecter, et à utiliser quand on le souhaite via le menu "pause". Les stages ont des déroulements variés, avec des niveaux aquatiques, des scrollings qui avancent, de petites zones cachées... Non, le jeu fait très bien son office de Super Mario Bros amélioré (sans la finesse des "énigmes" apportées plus tard par Super Mario World).

Le jeu n’est pas spécialement dur mais je me souviens de quelques passages corsés, ou la patience est de mise.

Voilà, pour terminer une belle vidéo qui montre plein d’environnements !

2 commentaires

  • #
    20 mai 2010  20:47

    En réponse au commentaire sur la wii, je suis d’avis que c’est, certes, assez sympa mais a petite dose : On a quand même vite fait de faire le tour. La technologie est effectivement très intéressante et nous offre de grande perspective mais on s’en lasse relativement vite. C’est un peu l’atari de la nouvelle génération ;)

  • #
    21 mai 2010  23:26

    Merci pour le hors-sujet !

    La question reste toutefois d’actualité. Comme j’ai déjà pu le dire dans de précédents articles, les fonctionnalités de la Wii n’ont finalement que très peu utilisées, bien que prometteuses. Tout comme la DS (et sans doute la future 3DS avec la 3D) n’a pas pleinement utilisé ses capacités originales qui ont vendu le concept.
    Ce qui a été plus embêtant avec la Wii c’est que pendant très longtemps le marché s’est retrouvé un peu paralysé et que plus aucun jeu ambitieux, de quelque manière qu’il soit conçu, ne sortait. 2010 va mieux, les jeux sont là et pour tous les goûts, mais on est loin quand même de ce que la génération pouvait apporter.
    Je ne sais pas si je comparerais la Wii avec l’atari. Je me souviens de l’atari qu’il avait de nombreuses manettes qui chacune ne fonctionnaient qu’avec quelques jeux conçus pour. La Wii a en effet beaucoup d’accessoires et périphériques. Quant aux jeux, c’était quand même plus impressionnant à l’époque sur atari.