RYoGAmeOver

gameover > La 3DS, la portable qui n’avait peur de rien

La 3DS, la portable qui n’avait peur de rien

Pas même du ridicule

, par RYoGA

Et voilà, septembre 2020, c’est terminé pour la 3DS ! Après presque dix ans de commercialisation la console tire sa révérence officiellement, Nintendo ayant annoncé l’arrêt de production de la machine portable.

Mais revenons sur la longue et prolifique carrière de cette machine qui avait pour mission de succéder au succès phénoménal de la Nintendo DS, et qui a bien failli y laisser sa peau !

L’annonce de la 3DS

Le dernier modèle de Nintendo DS, la Nintendo DSi XL, est sorti en mars 2010. Cela n’empêche pas Nintendo d’annoncer la machine de nouvelle génération en juin lors de l’E3 2010.

La console est bien plus puissante et présente d’entrée de jeu un line-up affolant : Mariokart, Animal Crossing, Professeur Layton, Paper Mario, Nintendogs, Pilotwings, Kid Icarus, Resident Evil, Metal Gear Solid, Street Fighter 4, Kingdom Hearts, et les remakes de Starfox 64 et Zelda Ocarina of Time !

La particularité de la machine est son ajout de la 3D relief sur les jeux, grâce à deux appareils photo intégrés. Elle embarque également un gyroscope et des fonctionnalités online avancées.

Lire l’article : Les bonnes surprises de l’E3 2010

Un lancement hasardeux

Après une longue attente, la machine sort en Europe en mars 2011. Le line-up n’est pas forcément celui qu’on attendait : Pilotwings Resort, trois versions de Nintendogs et Super Street Fighter IV 3D Edition pour ne citer que les principaux. Mais surtout, le prix est excessivement cher pour une portable : 250 euros ! Entre les mauvaises finitions de la console (ses bords aiguisés sont peu agréables à prendre en mains) ou les craintes légitimes des parents concernant le relief pour les yeux de leurs bambins, la console ne part pas sur de bons rails.

Il faut croire que le démarrage des ventes est catastrophique car à peine quelques semaines après Nintendo décide de revoir le prix de sa console, qui passe à 170 euros. Tous ceux qui ont déjà acheté la machine auront droit au "programme ambassadeur", une série de jeux Game Boy Advance, qui resteront d’ailleurs inédits sur la machine.

Zelda Ocarina of Time sort en juin. Dommage que la console collector avec le jeu en bundle ne sorte qu’en novembre... Autre sujet qui fait tâche : Nintendo dévoile le "circle pad pro", un accessoire encombrant qui apporte un deuxième stick à la machine, qui manque cruellement à des jeux comme Metal Gear Solid 3 : Snake Eater, Resident Evil Revelations ou Monster Hunter 3.

Super Mario 3D Land est le premier gros jeu officiel de Nintendo. Il sort le 11 novembre 2011. Il est suivi quelques semaines après par Mario Kart 7. La console tient ses deux premiers hits pour le premier Noël de la machine.

Une machine innovante

Arrêtons-nous un instant sur les menus de la console elle-même. Après la Wii et la DS, c’est la troisième console de Nintendo à avoir un menu avec des chaînes. La 3DS reprend grosso modo la présentation de la DSi qui proposait déjà un appareil photo. On retrouve une chaîne Mii, avec la particularité de pouvoir préfabriquer un Mii à partir d’une photo que l’on prend en direct.

Autre chaîne innovante et rigolote : l’application "la Guerre des Têtes" qui prend votre photo et la plaque sur des modèles 3D dans un petit jeu de tir amusant. Encore mieux : Les Jeux en RA Réalité augmentée. En scannant des cartes livrées avec la console (ou à retrouver ici sur le site de Nintendo), il est possible de visualiser des modèles 3D dans l’espace. Ils déclenchent des mini-jeux où l’on doit bouger la console autour de la carte. Impressionnant.

Il y a un Journal d’Activité (indispensable), et surtout la Chaîne Place Mii Streetpass ! Le Streetpass est une des fonctionnalités les plus fun de la console. En emportant votre console en veille avec vous, vous récupérez les profils des joueurs que vous croisez. Vous pouvez ensuite utiliser leurs Mii comme personnages jouables temporaires dans certains jeux (Mii en péril) ou les affronter. Chaque profil arrive également avec une pièce de puzzle à ajouter aux différentes scènes en 3D concoctées par Nintendo dans Puzzle Troc. Tellement de bons souvenirs, cela mériterait un article en entier !

Mais revenons à la machine et ses jeux, après une année 2011 délicate.

Un nouveau modèle à la rescousse ?

Début 2012, les gros jeux sortent enfin : Resident Evil Revelations, Kid Icarus Uprising, Mario Tennis Open ou encore Theatrhythm Final Fantasy. Kingdom Hearts 3D : Dream Drop Distance sort en juillet.

Lors de l’E3 2012, c’est la Wii U qui est mise en avant, plutôt que la 3DS, avare en nouveaux jeux annoncés. New Super Mario Bros. 2 est présenté pour la première fois, pour une sortie rapide en août. Paper Mario : Sticker Star est le gros titre de fin d’année et sort en novembre. Pendant le salon, on nous assure qu’aucun nouveau modèle de la console n’est prévu.

Et pourtant, une semaine après, est annoncée la Nintendo 3DS XL !! Plus grande, mieux designée, la machine dispose d’écrans plus grands et plus lisibles.

Moi qui avait craqué pour la machine de base peu de temps avant avec Resident Evil, je revends tout illico pour acquérir la machine telle que je la voulait vraiment (difficile de passer d’une DSi XL à une "petite" 3DS). On peut maintenant partir sur de bonnes bases ! L’eShop de la 3DS devient de plus en plus fourni, avec l’apparition des premiers jeux boite disponibles également en dématérialisé.

Lire l’article : Le lancement délicat de la Nintendo 3DS

2013, la meilleure année

Nintendo multiplie les offres promotionnelles avec deux opérations permettant d’obtenir des jeux gratuits. C’est d’ailleurs comme ça que je découvre enfin Super Mario 3D Land.

Mais surtout les gros jeux incontournables sortent enfin : Castlevania Lords of Shadow - Mirror of fate, Monster Hunter 3 Ultimate, Luigi’s Mansion 2, Fire Emblem Awakening, Animal Crossing : New Leaf, Pokémon X & Y, Bravely Default, The Legend of Zelda : A Link Between Worlds. Des jeux mémorables qui confortent le désormais succès de la Nintendo 3DS XL.

Le service de Boite aux lettres en vigueur depuis le lancement est subitement fermé pour des questions de moralité (apparemment ce fut utilisé à mauvais escient), et rouvre quelques temps plus tard pour proposer la Pictoposte (hello Nikki), un service équivalent... avec des micro-transactions bien sûr ! Les micro-transactions ne cesseront d’intégrer tous les recoins de la consoles, des thèmes que l’on peut installer sur son menu aux différents jeux qui sortent alors. Hérité de la Wii U, Miiverse débarque également sur 3DS, et restera en service jusqu’en 2017.

Ah, et Nintendo semble avoir trouvé une solution pour ceux qui ont encore un problème avec la 3D relief : la supprimer ! C’est ainsi que sort l’improbable modèle Nintendo 2DS à la rentrée 2013.

Retrait du relief, monobloc, apparence beaucoup plus plastoc, le modèle semble destiné aux plus jeunes enfants. On tourne alors à un modèle par an, mais pour des publics différents.

Lire l’article : La folle séduction de la Nintendo 3DS
Ou encore : On n’arrête plus la Nintendo 3DS

Le début de la fin ?

Si 2014 n’est pas non plus flamboyant, elle reste une bonne année pour la 3DS. Nintendo sort quant à lui Yoshi’s New Island, Mario Golf : World Tour, Kirby Triple Deluxe, Tomodachi Life, Super Smash Bros. ou encore Pokémon Rubis Omega/Saphir Alpha.


L’année 2015 commence avec deux nouveaux modèles de 3DS. La New 3DS et la New 3DS XL embarquent un processeur plus puissant à même de faire tourner des jeux exclusifs (spoiler : il n’y en aura que deux, Xenoblade Chronicles et Fire Emblem Warriors, dans des boites noires).

Seules ces deux machines supportent les jeux Super Nintendo sur l’Eshop (mouais). Enfin, la petite New 3DS se distingue par la possibilité d’interchanger ses coques de protection (donnant lieu à toute une série de coques), tandis que la New 3DS XL dispose ENFIN du stick droit que l’on attendait depuis les débuts de la gamme.

La News 3DS XL est même disponible en version collector avec The Legend of Zelda : Majora’s Mask 3D, un remake longtemps attendu. C’est cette version que je choisis (mon précieux), et je ne regrette pas car le stick gauche est beaucoup plus souple sous le pouce.

Niveau jeu, nous nous retrouvons donc avec The Legend of Zelda : Majora’s Mask, l’exclusif Monster Hunter 4 Ultimate, Shantae and the Pirate’s Curse, Pokémon Shuffle, Animal Crossing : Happy Home Designer ou encore le très rigolo The Legend of Zelda : Tri Force Heroes.


Petit plaisir coupable : Nintendo Badge Arcade, un "simple" jeu de pinces (Gatchapon ou Attrappe-nigaud) qui m’a occupé de longs mois !

Offrant des parties gratuites quotidiennes, le jeu n’oublie pas de vous demander de passer à la caisse pour continuer à jouer. Jouant patiemment, j’ai su m’en passer. Très bien réalisé, plein de couleurs, le jeu vaut aussi pour son humour, grâce aux dialogues et aux mimiques de son lapin de présentateur dont les textes se renouvelaient sans cesse ! Un excellent souvenir !

Lire l’article : L’abandon masqué de la 3DS

Quand y’en a plus, y’en a encore !

2016. Nintendo annonce qu’il y aura un successeur à la Wii U, qu’ils développent un partenariat avec Dena pour des jeux sur mobile (le premier est Miitomo en mars), et s’apprêtent à profiter du succès colossal de Pokémon Go. On se demande alors quelle est encore la place de la 3DS dans tout ça. Et bien elle survit !

Plusieurs gros jeux rythmeront 2016 : Bravely Second, Final Fantasy Explorers, Pokémon Méga Donjon Mystère, Hyrule Warriors Legends, Yokaï Watch, Fire Emblem Fates, Kirby : Planet Robobot, Monster Hunter Generations et enfin Pokémon Soleil/Lune.

Il y a même une grosse mise à jour pour Animal Crossing New Leaf, mon jeu préféré qui ne quitte pas la console (en même temps il est dématérialisé) !

Lire l’article : Bilan 2016 : Nintendo, où l’art d’être patient (8 juin 2016)

Ce n’est qu’un au revoir

Si en 2017 la 3DS continue de sortir plusieurs titres de qualité, tous les yeux sont désormais tournés vers la Switch, fraîchement sortie.

Parmi les titres marquants, on retiendra Dragon Quest VIII : L’Odyssée du roi maudit, Poochy & Yoshi’s Woolly World, Fire Emblem Echoes : Shadows of Valentia, Hey Pikmin !, Monster Hunter Stories, Metroïd Prime : Federation Force ou encore Super Mario Maker 3DS !

Le 28 juillet 2017 sort un nouveau modèle de 3DS : la New 2DS XL ! C’est une 2DS car elle ne comprend pas le relief, mais d’une 2DS monobloc on repasse à une machine qui se clape comme une 3DS.

Sa particularité est d’être extrêmement légère, d’avoir les meilleurs écrans jusqu’alors, mais sacrifie la qualité sonore, moindre. C’est un modèle destiné à remplacer les 2DS sorties quatre ans plus tôt auprès du public jeune qui a grandi depuis. Avec le recul je ne pense pas que cette multitude de modèles ait perturbé plus que ça les consommateurs, qui ont à un moment donné choisit l’un ou l’autre modèle disponible. En 2017 par exemple, on a le choix entre la 2DS (premier prix), la New 3D XL pour les adultes (la New 3DS ayant vite disparu du circuit) et la toute nouvelle New 2DS XL.

Cette fois c’est bien fini

En 2018 et 2019 les jeux 3DS chez Nintendo se comptent sur les doigts d’une seule main, avec notamment deux portages : Luigi’s Mansion et Kirby au fil de la Nouvelle aventure.

Qu’il est difficile alors de continuer à jouer sur 3DS quand on a goûté à la Nintendo Switch et son superbe écran en mode portable ! La console est gentiment rangée au placard.

C’est avec tristesse que j’observe son retrait total des magasins à l’été 2020.

La 3DS a été une bonne console et a proposé de bons jeux. C’est donc avec gratitude que je regarde son parcours. Elle fut certainement sous utilisée pour son aspect relief ou sa réalité augmentée, mais on a l’habitude désormais de ne pas voir les concepts forcément perpétués (Motion Gaming, gameplay asymétrique). Pour ce qui est du relief, le spectre maudit de la Virtual Boy a en tout cas été écarté !

Nintendo a su intelligemment rebondir pour maintenir la 3DS en vie pendant toutes ces années. J’imagine qu’ils réservent le même sort à la Switch, qui en est déjà à deux modèles et pour laquelle un troisième en 2021 semble plus que probable !

1 commentaire

  • #
    6 octobre  19:07

    Merci pour elle , j’ai envie de dire 😃 . C’est très complet et un bel hommage à une excellente machine qui nous a bien accompagné pendant presque une décennie.
    Pour ma part , il s’agit dans nulle doute de la machine la plus attachante de chez Nintendo . Elle a tout . Les gimmicks , cette 3D fatigante mais impressionnante au possible , son journal d’activité qui ridiculise celui absurde de la Switch et par dessus tout le Street pass qui est simplement l’idée merveilleuse de la console 😃. Puis cette interface , évolution de celle de la Wii , peut-on imaginer plus accueillante ? Avec son haut degré de personnalisation et ses thèmes par milliers !

    Une machine merveilleuse , vraiment, sans même avoir a évoquer les jeux 😃