RYoGAmeOver

gameover > Vidéos > Michel Ancel en conférence

Michel Ancel en conférence

vendredi 25 juin 2010, par RYoGA

Dans cette vidéo-conférence, Michel Ancel présente Rayman Origins. Il y évoque la création, très proche de celle du Rayman d’origine, c’est-à-dire très artisanale où un nombre réduit de créatifs sont à l’œuvre. Il présente le logiciel qui a permis de réaliser le projet Rayman, un logiciel équivalent à un logiciel de montage qui permet d’agencer des éléments 2D pour un jeu-vidéo.

Le blog d’information ubi-art.com présente les travaux réalisés par la petite équipe, et donnera accès gratuitement au logiciel. La frontière entre un logiciel qui incorpore des éléments 2D (de montage en fait) et un logiciel qui permette de créer le gameplay d’un jeu vidéo est encore assez floue.
Le but du partage de ce logiciel par Michel Ancel est de permettre une certaine liberté de création, de les partager, mais pas pour autant de les finaliser obligatoirement comme jeux-vidéo ou encore de les commercialiser.

Michel Ancel parle ensuite de Beyond God and Evil 2. Il annonce que la petite équipe prend son temps sur le projet, et crée ses outils de développement en 3D pour pouvoir gérer la création là-aussi de manière artisanale.

Les cross-médias (différents médias qui utilisent un même univers, comme Dofus par exemple) sont ensuite évoqués d’un point de vue artistiques et marketing. Dans l’édition Ave Comics/Aquafadas est évoqué.

Michel Ancel parle ensuite de la tendance actuelle de revenir à des jeux en 2D ou un gameplay en 2D. Il observe lui aussi que le jeux-vidéo évolue vers le cinéma et continuera de s’en rapprocher toujours plus d’un point de vue photo-réaliste. Mais qu’un certain courant va lui aussi évoluer vers la 2D dessinée, et que dès aujourd’hui on peut prétendre faire des jeux-vidéos qui ont un niveau de qualité que les Disney ou Ghibli que l’on connait (voir aussi la news d’hier sur Ninokuni : The Another World). En plus de la technique, ce sont les artistes qui feront la différence (ça c’est moi qui le dit).

Sont enfin évoquées les profondes mutations des circuits de distribution, avec la possibilités pour les sociétés et structures de s’auto-éditer ou de passer par les nouveaux réseaux de distribution en ligne.

Cette conférence est donc un bon témoin d’une direction prise par les jeux-vidéo, une direction qu’en tant que créatif je partage et surveille de près ! ;-)