RYoGAmeOver

gameover > Tests > Preview Xenoblade Chronicles 3D

Preview Xenoblade Chronicles 3D

mercredi 25 février 2015, par RYoGA

Preview de Xenoblade Chronicles 3D sur New 3DS publiée sur Puissance-Nintendo !

Retrouver Xenoblade Chronicles, l’un des plus grand JRPG de ces dernières années, c’est déjà en soit un immense bonheur. Mais le retrouver en version portative sur New 3DS, voilà qui a de quoi attiser notre désir ! Comment se passe le portage pour le titre ambassadeur de la nouvelle console de Nintendo ? Première preview, écrite sur fond de bande sonore - sublime - du jeu !

Pour ceux qui n’auraient pas connu Xenoblade Chronicles sur Wii, le jeu dont est issu ce remake exclusif New 3DS, nous allons vous en faire un petit rappel.

Les chroniques de Shulk

Xenoblade Chronicles est un JRPG développé par Monolith Soft sorti en 2011 sur Wii. Ceux qui croyaient alors que la Wii n’était bonne qu’à sortir des jeux casual tombent de haut : la machine accueille un genre de jeu pour pur gamers et tombé en désuétude, le JRPG flamboyant. Le JRPG est une variante du genre RPG dont il reprend les bases, tout en ajoutant une quête qui prend des allures de série fleuve.

Monolith Soft n’en est pas alors à son premier essai puisque l’on doit à ce studio toute la série des Xenosaga, ou encore les deux Baten Kaitos sur Gamecube (et aussi l’excellent Dragon Ball Z : Attack of the Saiyans sur Nintendo DS). Nintendo est devenu l’actionnaire principal du studio en 2007, ce qui l’a amené à commander ce fameux Xenoblade Chronicles. Le jeu est un gros succès d’estime et réalise de bonnes ventes. En attendant la suite développée sur Wii U, Nintendo remet le premier épisode sur le devant de la scène avec un portage sur New 3DS.

Xenoblade, c’est l’histoire du jeune héros Shulk qui hérite de la légendaire épée Monado. Avec ses amis, il part en lutte contre les Mékons, le peuple robotique qui menace les colons humains de la région de Bionis. Bionis et Mekonis s’avèrent de fait des continents formés par les cadavres de deux géants qui se livrèrent jadis une lutte sans merci.

Shulk rencontrera différents ennemis et alliés au cours de son périple qui se déroule sur les différentes parties fossilisés du corps des géants. Et c’est parti pour la découverte passionnante de cet univers et ses habitants, remplie de combats contre des monstres en tout genre, le tout à la sauce animé japonais, avec des rebondissements dramatiques à foison. Une grande et très longue aventure que l’on vous encourage à découvrir sur Wii, ou prochainement sur New 3DS.

Les nouveautés du menu

Tant qu’à parler des nouveautés, autant commencer par le menu ! Avant de commencer une nouvelle aventure vous pouvez tout d’abord passer un peu de temps dans le mode "collection" qui a été ajouté à ce remake.

C’est une galerie qui vous propose d’admirer les modèles 3D des personnages mais aussi d’écouter les musiques du jeu. La liste est vide au début et vous devez utiliser des jetons pour débloquer les contenus. Il faut un jeton pour obtenir un personnage ou une musique au hasard, au risque de tomber sur des doublons. Pour les éviter, vous pouvez dépenser trois jetons directement. Pratique quand la liste commence à être étoffée. Pour tout dire, on aimerait bien que la chaine des puzzles Nintendo propose la même chose !

Il existe plusieurs manière de gagner des jetons : soit en utilisant des pièces obtenues avec le podomètre de la console (le ratio est de 5 pièces 3DS pour un jeton), soit par streetpass, soit en utilisant un amiibo compatible (seul Shulk l’est pour le moment). Un cadeau de dix jetons nous est offert lorsqu’on crée un fichier de sauvegarde.

Notez qu’il est possible d’écouter les morceaux de musique débloqués avec un casque lorsque la console est fermée.

En fouillant dans les options, on recherche désespérément le paramètre pour changer les voix et sous-titres du jeu. Pour rappel, la version Wii proposait les excellents dialogues japonais, avec au casting l’acteur Ryô Horikawa, le doubleur japonais de Végéta dans Dragon Ball. Et ça en imposait. Malheureusement, cette version 3DS ne contient pas le doublage japonais. Il faut se contenter de la version américaine, tout à fait honnête, et de sous-titres français.

L’épée Monado est en toi !

Nous voici donc (re)plongé dans la bataille contre les Mékons. Armé de l’épée légendaire Monado, le chevalier Dunban livre un combat acharné avec à ses côtés le vieux Dickson et l’obscur Mumbar. Le destin est déjà en marche.

C’est un an plus tard que l’on retrouve le jeune Shulk qui rêvasse dans les champs qui entourent la colonie 9. Rejoint par son ami de toujours Reyn, il retourne au village et c’est l’occasion de découvrir le système de combat quelque peu complexe - en apparence - de Xenoblade. Il ne s’agit pas en effet de donner des coups d’épée en appuyant sur un bouton mais de sélectionner des pouvoirs disponibles dans une barre de menu pour les invoquer. Il suffit alors d’attendre que leur jauge soit de nouveau effective pour pouvoir frapper ou lancer des sorts d’attaque, de défense ou de boost de ses caractéristiques. Tout ceci est minutieusement expliqué avec des écrans certes chargés, mais ce n’est qu’une étape à passer avant de pouvoir pleinement apprécier ce système très intéressant au final.

Shulk retourne au village et se voit proposer un objectif à atteindre, schématisé par un pilonne rouge. On nous laisse alors la possibilité d’aller où l’on veut, dans la limite de l’exploration disponible. Et elle est déjà très grande, dès le départ. Retourner dans les champs alentours peuplés de lapins mutants, nager en contrebas, parler aux villageois et accepter leurs sous-quêtes multiples, vous pouvez perdre beaucoup de temps sans même vous soucier de l’histoire principale.

Après un entretien avec le colonel Vangarre, Shulk retrouve Dickson auprès de l’épée Monado gardée dans la forteresse alliée. Après le héros Dunban, Shulk s’avère lui-aussi capable de manier l’épée Monado, seule arme efficace contre les corps mécaniques des Mékons. Mais s’il allait d’abord retrouver son amie Fiona, la petite sœur de Dunban ? C’est le début d’une longue et éprouvante aventure !

Xenoblade sur New 3DS

Xenoblade est connu pour avoir un character design très particulier, notamment en ce qui concerne les visages de ses personnages. On notera que pendant la cinématique d’introduction les faciès de Dunbal, Dickson et Mumbar ont été un peu plus soignés. Arrivé au premier plan de Shulk on s’étonne : comme sur Wii il dispose d’un visage particulièrement flou. Rien n’a été changé. Reyn, lui, a subi il nous semble une petite opération nasale qui lui va bien. Bref, en dehors de considérations purement esthétiques, cela ne change pas grand chose, même si cela ne manquera pas de faire jaser !

La New 3DS propose un affichage du jeu en relief pour une plus grande immersion, cela restant, comme d’habitude, absolument facultatif. Xenoblade Chronicles est un jeu avec des décors très fouillés et l’écran de la New 3DS / New 3DS XL ne rend pas grâce à des environnements déjà très aliasés. On reste cependant dans la norme proposée par Monster Hunter 4 Ultimate ou Zelda Majora’s Mask.

L’utilisation du double écran permet d’afficher les statistiques de ses personnages et la map sur l’écran inférieur. On navigue sur ce même écran dans les menus du jeu, que ce soit la map élargie ou les missions en cours.

Le stick droit de la console sert à manier la caméra et ne s’avère pas particulièrement ergonomique. On lui préfèrera le recadrage frontal qui n’est pas sur la gâchette L comme on aura pu s’y attendre mais en appuyant sur ZL et Y en même temps ! La gâchette ZL est assez petite et il faut prendre le coup de main pour effectuer cette opération.

Xenoblade Chronicles 3D doit, comme tout grand jeu d’aventure, se laisser apprivoiser.

Xenoblade Chronicles est un excellent jeu sur Wii et son remake sur New 3DS s’avère tout à fait indispensable pour ceux qui n’auraient jamais eu l’occasion de mettre les mains dessus. Premier jeu ambassadeur de la nouvelle mouture de 3DS, Xenoblade Chronicles 3D est un jeu géant qui risque de fondre dans votre console !