RYoGAmeOver

gameover > Tests > Preview : Star Fox Zero

Preview : Star Fox Zero

mardi 5 avril 2016, par RYoGA

J’ai pu tester quelques niveaux de la version finale de Star Fox Zero. Le jeu s’est t-il amélioré depuis sa présentation à l’E3 dernier ?


Preview publiée sur Puissance-Nintendo

Des retrouvailles un peu plus gaies

C’est en relisant l’article de la première prise en main que l’on voit que les développeurs de Star Fox Zero ont revu leur copie depuis ces dix derniers mois. Pour notre session de jeu, exit les contrôles au gyroscope du viseur ! Les fonctionnalités gyroscopiques présentées lors du dernier E3 sont peut-être encore implantées dans le jeu, mais si c’est le cas elles n’étaient pas paramétrées pour notre partie. Autant vous dire que nous ne les avons pas réclamées !

Cette fois, le réticule de tir n’est plus dissocié de notre véhicule. Il est, comme dans Star Fox 64, dans la continuité du déplacement de l’Arwing. On tire là où on se dirige, et le réticule chargé suit une cible verrouillée. Un retour en arrière bienvenu tant les contrôles gyroscopiques nous avaient semblé ingérables. N’est pas Splatoon qui veut. Nous n’avons utilisé le gyroscope que dans la phase de présentation des personnages avant de descendre sur une planète : nous orientons le regard de Fox vers un de ses coéquipiers puis avec "ZR" nous le ciblons pour lui parler et recueillir ses impressions sur la mission.

Avec ces contrôles plus classiques, la deuxième partie du niveau de Corneria où l’on doit défendre une tour de l’invasion d’araignées mécaniques nous a semblé plus facile. Peut-être est-ce du aux contrôles améliorés ou aux multiples ajustements. Peut-être parce que la séquence nous était connue à force d’y rejouer. La phase se termine beaucoup plus rapidement et de manière plus fluide.

Si le stick gauche permet de diriger son Arwing, le stick droit gère les déplacements spéciaux : orienté vers le haut il permet d’accélérer et vers le bas de freiner. C’est tout bête mais on rappelle que Star Fox 64 utilisait sa deuxième croix directionnelle de façon un peu moins ergonomique, avec le curseur haut pour le cockpit et le curseur gauche pour... accélérer. Nous ne sommes pas fâché de ce choix plus judicieux. Les directions gauche et droite du stick droit permettent de faire les fameux tonneaux, dans un sens ou dans l’autre.

"B" pour tirer, "X" pour faire un looping, "Y" pour recalibrer l’écran si on est un peu perdu dans un niveau ouvert. "A" permet de se transformer en bipède, le Walker, dans les phases en Arwing. Le Walker est d’ailleurs nécessaire pour intégrer l’intérieur de la tour de la fin du premier niveau.

Avec tous les véhicules vous avez la possibilité de choisir de regarder soit sur la télévision l’action à la troisième personne soit sur le Gamepad à la première personne. Nous avons observé que les phases en Arwing étaient plus jouables à la première personne sur le Gamepad puisque nous voyons plus clairement où l’on se dirige et où on tire. Tandis que les phases en Walker sont plus jouables à la troisième personne du simple fait que nous devons déplacer le "poulet" dans l’espace 3D. En contrepartie, tirer est plus difficile et on s’y reprend à plusieurs fois avant de toucher sa cible. Le gameplay de Star Fox Zero revient de loin mais reste toujours assez compliqué.

Multipass

Star Fox Zero propose en effet de nombreuses façons de jouer pour lesquelles les contrôles changent à chaque fois. Il faut donc apprivoiser les différents gameplay. Le niveau suivant alterne ainsi trois phases de jeu successives et différentes.

La première est un combat en vol contre Pigma au cours duquel il va falloir pister le cochon en faisant des looping et des retours en arrière. Une séquence peu aisée. Appuyer sur la gâchette "ZL" retourne la caméra pour nous montrer la position de l’adversaire par rapport à nous... mais elle n’est là qu’à titre d’indicatif car cela ne verrouille pas l’ennemi pour le tir pour autant ! Il est donc conseillé d’utiliser les méthodes classiques : chercher du regard et cibler dès le contact visuel !

La deuxième phase de jeu est une exploration en Walker d’une base aux couloirs confinés. On y découvre que notre poulet peut s’envoler dans les airs pour atteindre des plateformes surélevées. Le Walker est loin d’être le véhicule le plus maniable.

La troisième phase enfin est toute nouvelle dans l’univers Star Fox : l’utilisation d’un drone appelé "Gyrowing" pour des séquences d’infiltration. Les vols tout en douceur sont assez agréables, le Gyrowing ne prenant pas de dommages lorsqu’il rentre dans les décors. Appuyer sur "ZL" permet d’obtenir une vue de dessus, pratique pour manœuvrer. Pour commencer, notre drone doit se frayer un passage dans la base et envoyer le petit robot qu’il transporte dans des couloirs étroits.

Le robot appelé "Direct I" est inspiré de R.O.B. le robot et dispose de petits cris à la fois charmants et crispants (au choix). Le drone lâche le robot avec le bouton "A" : Direct I se retrouve accroché à un câble et largué sur la zone de votre choix. Il faut alors regarder sur le Gamepad pour voir le point de vue à la première personne du petit robot. Avec le stick gauche, on manœuvre toujours le drone, avec le stick droit le robot. Celui-ci découvre des pièces ou des moniteurs informatiques à pirater.

Le niveau de la base se termine sur cette note fort sympathique. On n’a pas l’habitude de jouer à de l’infiltration dans Star Fox !

Le concept du Gyrowing est encore un peu plus poussé dans le niveau qui suit : "Zoness". L’infiltration consiste cette fois à éviter des rayons de lumière, à ouvrir des portes avec l’aide de Direct I, puis à détruire des installations de l’intérieur. Il faut éviter les ennemis ou les attaquer en ramassant et jetant des caisses explosives.

Nous ne vous avons pas parlé du Landmaster qui est bien présent dans cet épisode ! Cette fois-ci il est capable de se transformer en version "Tank" à même de voler et de tirer dans les airs, avec beaucoup plus de puissance ! Mais son utilisation est limitée, comme les boosts.

Nous avons enfin pu essayer un niveau en Arwing spécialement développé par Platinium Games ! Rapide, épique, il demande de nombreux réflexes et nous a quelque peu surpris : il est incroyablement dur et nous n’avons même pas pu le terminer. Nous n’étions visiblement pas préparé !

Nous n’avons pas parlé du mode deux joueurs en Arwing : un dirige le vaisseau avec le Contrôleur Pro et l’autre les tirs avec le Gamepad. Il a le mérite d’exister et amusera les futurs duos !

Les fonctionnalités amiibo ont été dévoilées il y a peu. Le jeu est de base en français entièrement doublé et nous ne savons pas si le doublage américain sera disponible dans les paramètres ou, plus prise de tête, en changeant la langue de votre console.

Le gameplay de Star Fox Zero reste perfectible et difficile d’accès mais nous avons hâte d’en voir plus pour dompter la bête. Les nouvelles phases d’infiltration apportent un grand bol d’air frais et sont particulièrement réjouissantes. Star Fox Zero réserve de nombreuses surprises pour les plus acharnés : les nombreux chemins à parcourir répondent une nouvelle fois présent à l’appel. On compte bien les débloquer !