RYoGAmeOver

gameover > Tests > Preview : Kirby et le Pinceau de l’arc-en-ciel

Preview : Kirby et le Pinceau de l’arc-en-ciel

vendredi 20 mars 2015, par RYoGA

Tout d’abord sachez que ce nouveau Kirby sur Wii U n’est pas un jeu de plateformes traditionnel, à l’image de Kirby Adventure Wii ou encore Kirby : Triple Deluxe sorti sur 3DS.

Tout comme Kirby : Le Pinceau du pouvoir sorti sur Nintendo DS il y a de ça dix ans, il s’agit d’un jeu où l’on contrôle la boule Kirby au stylet via l’écran tactile (ici en l’occurrence celui du Gamepad de la Wii U).

Le pinceau du pouvoir Arc-en-ciel

Pour faire évoluer Kirby, il faut tracer des lignes sur l’écran pour matérialiser des fils arc-en-ciel sur lesquels Kirby va rouler. Si l’on clique sur Kirby, il effectue une accélération le long de cette ligne, ce qui constitue sa seule manière de détruire des blocs qui gênent le passage ou encore les ennemis. Kirby ne peut en effet pas toucher les ennemis sans prendre de dommages si il n’est pas en mode "boost". Sans votre aide Kirby n’est qu’une boule qui tombe lamentablement au sol. Prenez soin de lui ; il ne possède que quatre carrés de vie.

On s’amuse ainsi beaucoup à orienter le Kirby pour le faire aller où l’on souhaite, dans la limite d’un certain nombre de lignes à la fois. Il faut donc gérer son stock arc-en-ciel sous peine de se retrouver sur le carreau en pleine action. Si jamais vous avez tout utilisé d’un coup, il faut attendre qu’une ligne disparaisse pour pouvoir en tracer une autre, ou bien pointer une des extrémités pour faire disparaitre la ligne. Le jeu s’avère donc de base assez tactique. Cela pourra déplaire à certains.

Les premiers niveaux proposent de découvrir le système de jeu tout en douceur, faisant progresser le concept petit à petit. Des lignes en pointillés vous montrent les premières directions à prendre. Tracer une ligne en cercle sur un cercle d’étoiles à collecter est la bonne chose à faire. La forme des bonus changeant sans cesse, on s’adapte en conséquence. Ramasser 100 étoiles offre la possibilité de lancer une super attaque dévastatrice à même de casser tous les blocs d’un mur en même temps. Il suffit de laisser concentrer son stylet suffisamment longtemps sur Kirby pour charger l’attaque. C’est cette attaque que l’amiibo Kirby permet d’obtenir directement sans ramasser d’étoiles, à raison d’une fois par jour.

Les trois premiers mondes

On traverse les différentes zones d’un niveau en passant d’une porte à une autre. Dans les premiers on se croit vraiment dans la Green Hill Zone de Sonic, des bumpers rouges à l’anneau géant qui vous attend à la fin. Ce dernier est composé de différents bonus et c’est vous de vous projeter sur celui qui vous plait. Si vous les avez trouvés dans les niveaux, des coffres s’ouvrent et révèlent des figurines à collectionner.

Après une longue exploration de forêts et cavernes, Kirby explore le désert. Une partie du niveau le voit transformé en tank et il faut toucher du stylet sur l’écran tactile tous les ennemis que l’on veut abattre. Il y a des phases au sol comme en l’air, tandis que Kirby-tank grimpe sur les lignes arc-en-ciel. C’est assez fun et même difficile si l’on veut récupérer tous les bonus qui traînent et volent par-ci par-là !

Comme s’il suivait la même trame narrative que Kirby Adventure Wii, le troisième niveau du Pinceau Arc-en-ciel est un niveau aquatique. Et là les choses se corsent sérieusement. Pics à tout va, bumpers, courants marins, objets dans tous les sens, le jeu devient plutôt sportif ! Qui a dit que Kirby c’était facile ?

Kirby en patamod !

L’aspect pâte à modeler qui a été choisi sied parfaitement à Kirby et son univers mignon. L’animation en stop-motion reconstituée va de pair. Parfois on trouve des zones remplies de plasticine qu’un coup de stylet peut écarter pour y loger une ligne. Ce n’est pas grand chose mais l’aspect tactile allié à la matière malléable apporte une certaine logique à l’univers.

La patamod sert principalement la réalisation du jeu qui utilise tous les gimmicks du film de stop-motion en pâte à modeler (utilisation de matière pour faire des ouverture/fermeture de champ, effets spéciaux en tous genre). Plus le jeu avance et plus on a tendance à oublier la matière. Mais sans doute le titre réserve t-il d’autres surprises ?

Le jeu à quatre et les amiibo

Le jeu à quatre est particulier car sur les quatre joueurs, seul un d’entre eux peut incarner Kirby boule et utiliser le gameplay tactile. C’était obligé puisqu’un seul Gamepad est disponible, les autres utilisant des pads ou des wiimotes. Les trois autres joueurs sont des Waddle Dee qui se déplacent comme dans un jeu de plateforme classique. Ils ont même des lances pour attaquer et détruire des blocs. Ils peuvent transporter et même jeter la boule Kirby. En revanche ils glissent aussi sur les lignes arc-en-ciel de Kirby. Un bon compromis. L’ensemble, un joyeux bordel, est vraiment très drôle.

Quant aux amiibo, on l’a vu, ils peuvent apporter des pouvoirs limités aux personnages. Un pouvoir par étape et une seule fois par jour. C’est un peu radin ! Kirby porte alors un masque quand il s’agit d’utiliser les amiibo Meta Knight et Roi DaDiDou. L’amiboo Kirby permet à Kirby d’utiliser le boost n’importe quand, sans avoir à obtenir 100 étoiles. L’amiibo Meta Knight augmente la vitesse du boost de Kirby. L’amiibo Roi DaDiDou offre à Kirby six barres de vie au lieu de quatre. On a vu mieux comme interaction.

Conclusion

Le gameplay tactile de ce Kirby et le Pinceau de l’Arc-en-ciel est un peu moins instinctif qu’un jeu de plateformes classique et il vous demandera des efforts, surtout passé les premiers niveaux. Gorgé de surprises, soigné dans tous ces aspects, ce Kirby n’est pas un "petit jeu" mais bien un titre comme Nintendo sait si bien les faire.