RYoGAmeOver

gameover > General > Obtiens les étoiles ou meurs en essayant

Obtiens les étoiles ou meurs en essayant

lundi 29 octobre 2012, par RYoGA

"Club Nintendo VIP", c’est ainsi que s’est appelé à partir de 2002 et le lancement de la gamecube l’actuel Club Nintendo. Mais si vous savez, le club en ligne qui vous permet d’enregistrer les petits cartons à points que l’on retrouve dans les jeux.

En 2002, et pendant deux ans, le Club Nintendo VIP était intéressant. Goodies, jeux, accessoires inédits. Il faisait bon d’être fidèle à Nintendo ! Que ce soit le CD collector Zelda, Pokémon Box, des jeux gamecube ou GBA, tous les articles étaient classes et ne coûtaient pas une blinde en "étoiles". Seule la statue collector la GBA SP Zelda ou Twilight Princess demandaient d’être un peu trop accro aux jeux Nintendo... ou de savoir comment dégotter un maximum de cartes à points.

Et puis l’arrivée de la Wii a un peu tout changé. Le club s’est restructuré. Les points accumulés, dérangeant pour le constructeur, ont été repensés, soumis à des conditions temporelles et proposé à l’échange en Wii Points (pour la Console virtuelle) au triste rapport de 1 Wii Point pour 4 étoiles. Les cadeaux eux, ont vu leurs prix d’échange grimper, pour devenir indécent. Les points expirant au bout de quelques mois, nous voilà contraint de les dépenser en cartes de wii points en hurlant au viol.

Le "club" n’avait plus grand chose de convivial.

On l’a donc laissé sombrer dans son triste coma, pestant de temps en temps histoire de montrer qu’on est bien français et qu’on aime tirer sur l’ambulance. "C’était mieux avant" ! Et ne parlons pas du club japonais, qui recevait régulièrement des goodies pour lesquels on se serait volontiers damné.

Et puis allez comprendre, en 2011, avec l’arrivée de la 3DS (si, c’est bon, j’ai compris) et la fin de vie de la Wii, Nintendo s’est réveillé. Les voilà qu’ils nous offrent un cd de musique pour tout achat de Zelda sur 3DS. Que la BO de Xenoblade est téléchargeable en ligne, mais surtout qu’un superbe artwork est envoyé aux 1000 premiers acheteurs enregistrés. Que des goodies magnifiques font leurs retour (la manette Super Nintendo pour Wii, le Game ’n Watch collector, la statue de Mario et compagnie, les trophées Mariokart)... Nous n’aurons pas assez de points, pas assez de temps ni d’argent, mais le club se refait une santé.

En 2012, l’opération séduction continue. Tout d’abord avec l’arrivée des cartes panini pour Kid Icarus Uprising. Une opération bien menée qui me permet encore aujourd’hui de régulièrement échanger mes points contre des sachets de carte. Inutile mais mignon.

Mais le top a été la surprise de savoir que les acheteurs ayant enregistré les trois RPG que sont Xenoblade, The Last Story et Pandora’s Tower allaient recevoir un coffret de pièces collector. Là encore l’objet ne sert à rien, mais quand on le reçoit, on ne peut rester que baba :

Nintendo a donc su bien remonter la pente. Le club est un aspect très important d’une marque. On se souvient encore des fascicules qui étaient édités du temps de la NES. On se souviendra longtemps du CD collector Zelda et des pièces commémoratives RPG. Ce lien avec le consommateur est un petit plus certes, mais un petit plus qui fait toute la différence. Encore faut-il sortir de bons jeux, mais ça, c’est une autre histoire...

Le titre est une référence au "Poungi la racaille - Obtiens la richesse ou meurs en essayant" de Bastien Chanmax (l’accroche étant elle-même tirée de celles fort développées d’une pléthore d’affiches de films d’action).

1 commentaire

  • #
    15 novembre 2012  23:51

    Je garde une affection particulière pour le souvenir des premiers mois du club, c’était un rien fouilli, mais ça vendais du rêve. Et puis cette compil’ Zelda... Pfiou
    Par contre, ça me fait penser que les pièces RPG, je les ai pas eues :/