RYoGAmeOver

gameover > General > Le retour du style dessiné

Le retour du style dessiné

jeudi 5 mars 2009, par RYoGA

Souvenez-vous cette époque charnière du jeux-vidéo, celle du passage de la 2D à la 3D.

Si avant cela les jeux 2D étaient une bouillie de pixels à l’animation limitée, on était quand même arrivé sur la fin à des réussites graphiques comme ceci :


Yoshi’s Island sur Super Nintendo (Noël 1995)

ou cela :


La Légende de Thor (Megadrive, 1995)

1995, fin de l’ère 16 bits, et l’avènement des consoles 32 bits et leur 3D balbutiante, qui n’aura de cesse jusqu’alors d’afficher plus de polygones pour plus de textures.

Certains pourtant ont essayé :


Rayman sur Playstation en 1996

Mais globalement on est brusquement passé à ça :


Cyberspeed (septembre 1995)

ou encore ça :

Battle Arena Toshinden (avec la sortie de la PS1 en septembre 1995)

et même les personnages de dessin-animé se sont vu polygonisés :

Bugs Bunny voyage à travers le temps (Playstation, juin 1999)

Quelques années plus tard, le procédé du cell-shading aura tenté d’apporter un volume plus proche du dessin et du dessin-animé dans les jeux. Malgré tout, le rendu 3D restant la base, l’essence graphique même reste inchangée.


The Legend of Zelda The Wind Waker (gamecube, 2003)

Considérons des jeux dont le déroulement 2D n’empêchait pas des sprites 3D :


Donkey Kong Country (Super Nintendo, 1994)

Et inversement, des jeux en 3 dimensions qui utiliseraient la technique de sprites, décors, dessinés :


A peu de choses près, Paper Mario (Wii, 2007)

La 3D, l’image de synthèse, est un style en soi qui a été choisi pour des raisons pratiques, techniques afin de réaliser plus librement de l’animation, que ce soit dans le jeu-vidéo comme le cinéma. Elle s’affine avec les années, s’enrichit, et tend à réduire les différences en s’appropriant et transformant les outils traditionnels. .

Sacrifiée, la 2D dessinée, devient une technique moins courante. Elle est pourtant à l’origine de belles réussites avec les moyens d’aujourd’hui. Il n’y a pas si longtemps je me suis éclaté sur un Golden Axe like appelé Castle Crashers, où l’animation était particulièrement soignée :

Récemment, un artiste infographiste, Mikaël Aguirre, a réalisé quelques images inspirées de grands classiques du jeux-vidéo qui montrent comment on pourrait éventuellement travailler les graphismes des jeux. L’artiste a un style propre que l’on peut apprécier ou non, mais il montre que techniquement le travail graphique et artistique pouvait très largement continuer en 2D.


(je vous invite à visionner les différentes images à l’adresse suivante).

Même s’il reste un jeu mineur, Wario Land Shake sur Wii est un jeu de plateformes 2D sur lequel des efforts ont été faits visuellement, surtout sur l’animation de ses personnages.

Et puis, c’est plus sympa d’avoir un Wario 2D qu’un Wario 3D non ?

Enfin, l’annonce du A boy and his blob semble aujourd’hui annoncer le retour des jeux 2D dont on a travaillé le graphisme et l’animation.

Tout comme Wario Wii, c’est avec des extraits animés que l’on prend conscience des apports du dessin-animé comme moteur de jeux-vidéo 2D.

Ce renouveau du design animé dans les jeux-vidéo dans la 2D n’augure que du meilleur pour l’avenir. En effet n’oublions pas pour autant que la 2D, ce n’est pas uniquement une vue de profil. Pensez à vos longs-métrages d’animation 2D préférés, ils ne sont pas entièrement vu de côté n’est-ce pas ? ;-) Bientôt l’avènement des dessins-animés 2D dans le jeux-vidéo ?

N’hésitez pas à donner votre avis sur le sujet ou la qualité de l’article dans les commentaires !