RYoGAmeOver

gameover > Coups de coeur > Legend of Midona

Legend of Midona

mardi 2 janvier 2007, par RYoGA

Attention cet article relate mes sentiments sur Zelda Twlight Princess alors que j’ai terminé le jeu, ne le lisez pas si vous n’en avez pas fait de même !

Je vais pas cracher dans la soupe de ce Zelda puisqu’il m’a tenu en haleine pendant près de trois semaines de jeu qui furent très agréables.

Mais maintenant qu’il est fini, c’est l’heure du verdict, du retour en arrière sur ce que j’ai aimé, moins aimé, ce qui m’a déçu...

J’ai beaucoup aimé l’ambiance de la première partie du jeu (quête des morceaux de casque), où entre chaque donjon il se passe toujours quelque chose de fort, moments bien mis en valeur par les cinématiques...

Par contre, et là attention au spoiler pour ceux qui lisent ces lignes, mais je trouve que la transition entre les deux parties étouffe complètement ce qui avait été amorcé, et pire, la deuxième partie (la quête des morceaux de miroirs) manque totalement de punch. C’est bien simple, il ne se passe alors plus rien ! C’est une succession de donjons, et là on étouffe, on va chercher en dehors de l’aventure principale si il y a quelque chose à faire, mais à part glaner quelques coeurs ou insectes, rien, c’est le désert (à partir du désert d’ailleurs).

On a donc plus qu’une seule envie c’est de finir la quête que ce pauvre Link s’est vu attribuée totalement malgré lui et même semble t-il contre ses propres envies si ce ne sont celles d’un sauvetage de pays bien incompréhensible...
En contrepartie la fin arrive beaucoup trop rapidement et ne permet pas cette respiration nécessaire pour le jeu. On se retrouve ainsi rapidement avec les protagonistes concernés, et la boucle est bouclée, après certes un final assez épique.

Mais je ne peux m’empêcher de penser, le générique se déroulant, que j’aurais voulu que l’aventure se prolonge dans des séquences telles que celles présentées dans la présentation E3 2004 : des hordes de gobelins dans le soleil couchant (je les ais espérés jusqu’à la fin ceux là !), des affrontements en sous-bois, des combats à cheval un peu plus acharnés...
Reste ainsi un sentiment d’inachevé : tout avait été créé pour mais n’a pas été exploité jusqu’au bout. Toute cette carte d’Hyrule se révèle assez vide parce qu’elle n’est justement pas vraiment habitée... Tous les personnages sont cloitrés dans quelques endroits et se cachent, quel dommage qu’ils ne sortent pas plus !...

C’est l’effet pervers de Wind Waker : le monde était trop grand en comparaison avec sa superficie épique. Ici le monde est moins grand, plus maîtrisable à traverser, mais trouve le moyen d’avoir moins de choses à proposer !
Et là je me demande pourquoi Nintendo ne s’est pas rendu compte que son jeu était sans âme, vidé de son essence passé la deuxième partie ! Ce qui n’est pas normal car ils ont eu le temps. Bref, où sont passées les quêtes secondaires, celles qui enrichissent la saga, et rallongent le temps de jeu de la quête principale en la sublimant ? Pourquoi n’a t-on besoin de rien d’autre pour avancer que d’aller droit au but ? Il y a là un certain savoir-faire qui s’est perdu dans les Zelda. Dans Wind Waker ils avaient rallongé artificiellement le jeu avec des quêtes secondaires (la quête soporiphique des morceaux de la triforce)... Là de peur de créer l’ennui, on sucre des moments de jeu qui sont les fondements de l’âme d’un Zelda.

Je vais refaire ce Zelda pour essayer de comprendre... mais semblerait-il que j’ai déjà compris que ce Zelda malgré ses immenses qualités soit un épisode à part. Un épisode "revival" puisqu’il n’est rien d’autre qu’une reprise de l’univers de Ocarina of Time, sans en avoir la maestria. Une sorte d’aventure annexe dans la saga des Zelda, celle d’une princesse de l’ombre qui vient s’immiscer dans le combat éternel des détenteurs du pouvoir d’or... Un cauchemar éveillé où l’on n’apprend rien de plus sur la Légende...

En ce sens, Twilight Princess est un très bon jeu. Mais il ne peut prétendre rejoindre la lignée des Zelda ayant marqué la saga de leur écrin comme ont pu le faire Legend of Zelda, Adventure of Link, A Link to the past ou Ocarina of Time. Twilight Princess n’est donc pas "le meilleur de tous les Zelda" annoncé, ce serait réduire l’impact du mythe...

Il n’empêche qu’elle est belle cette princesse, et qu’on souhaiterait, pour changer un peu d’univers, d’une Legend of Midona...

2 commentaires

  • #
    26 janvier 2007  23:51

    SPOIL


    je suis a peu pres d’accord avec toi...concernant la deuxieme partie(sauf le ti coté Western dans un certain village :D )

    PAr contre je n’ai pas compris la légende avec les 3 Link maudit... ou sont ils passés, pourquoi le Link corrompu a été volé de son corps...
    enfin pas facile a expliqué, je pense que tu comprends de quel passage je parle...)

  • #
    29 janvier 2007  14:36

    Le western est définitivement cool (et épisodiquement donc, malheureusement).

    Les 3 Link maudits... je dirais que ce passage assez trippant sur l’instant se révèle au final anecdotique... Il n’y a pas vraiment de légende en fait, comme ça avait pu être le cas dans oot avec les trois déesses et tout ca. Là ça reste plus du côté du ressenti, du subjectif d’un Link à la poursuite d’un pouvoir dont il ignore tout... Bref ce TW amorce des sentiments obscurs chez Link, mais on ne fait qu’effleurer le sujet, lequel n’est pas vraiment abordé dans cette histoire...